• L'Autre Monde

    Cette histoire est dédicacée à Pink-Panther2a :

    L'Autre Monde

    Ça y est ! L'histoire est maintenant complète, tout les chapitres sont en ligne. 

     L'Autre Monde

    Voilà, vous allez connaitre tous les mystères de cette histoire.

    J'espère que cette histoire vous aura plus !

     

    Protected by Copyscape

  • " Tu te réveilles bien tôt, aujourd'hui Kristalia ? Aurais-tu fait un cauchemar ?" demande Ilklor à sa boule de cristal.

    Chapitre I

    "Mais qu'as-tu ? Pourquoi t'agites-tu de la sorte? Je n'ai pas souvenance de t'avoir vu aussi agitée ... Qu'est-ce qui se passe? ... Tu m'inquiètes ... Serais-tu malade ?

    Chapitre I

    - Viens, Alklor !... Viens !" Appela la boule de cristal d'une voix douce et lente.
    " Viens vite voir ! ... Il va se passer quelque chose d'énorme ... Viens! ... Assis toi, Alklor!

     Chapitre I

    - Mais ... Tu ... Tu parles !?!?  En Trente ans ... C'est ... C'est la première fois que tu me parles ? Je ne savais pas que les boules de cristal pouvaient parler ...
    - Et alors ? ... Ne me parles-tu pas, toi ? ... Ne me demandes tu jamais rien ? ... Pourquoi n'y aurait-il que toi, qui aurait le droit de parler?
     ... Bon! ... Allez! ... Viens vite t'asseoir avant que les images ne disparaissent ! ... Tu vas voir! ... Quelque chose d'énorme se trame! "

    Chapitre I

    Ilklor s’installa donc, devant la boule et la prit entre ses mains.

    " Oh mon Dieu ! "S’exclama-t-il.

    Chapitre I

    " Mais ... Mais ... Ça veut dire! ... Qu'elle va revenir ! ... Incroyable! ... Ils auraient réussi !

    Chapitre I

    Oh! Merci Kristalia! ... Merci! ... C'est une information capitale que tu me donnes là!"

    Chapitre I

    - C'est bien pour ça que je t'ai parlé aujourd'hui ... Mais ne t'attends pas à ce que je te reparle un jour, je ne prends la parole que très, très rarement ... La dernière fois, c'était il y a 1 863 ans ... Tiens, mais pourquoi étais-ce, déjà ? ...Flute ! J'ai oublié ! ... Un trou de mémoire... Hé! Ilklor, tu m'écoutes ? ... Mais ... Mais, il est déjà parti ! ... sans dire au revoir ! Quel goujat, ce mage !"

    Chapitre I

    En effet, Ilklor avait quitté la pièce pour rejoindre, dans le salon, sa fiancée, Opalyia, afin de lui annoncer la nouvelle.

    "Opalyia! ... Opalyia, mon amour! Écoutes ! J'ai une nouvelle extrêmement importante à te dire! ... Tu vas avoir du mal à la croire.

    Chapitre I

    Elle revient! ... Elle revient! ... Kristalya vient de me l'annoncer!"

    A ces mots, la jeune femme se retourna vers son fiancé.

    Chapitre I

    " Que dis-tu, Ilklor?  ... Elle revient ? ... Mais, tu es sûr?

    - Oui, sûr et certain, Kristalia vient de me le dire ... Enfin, montrer ... Heu! ... Peu importe comment Kritalia s'exprime... L'important, c'est qu'Elle, Elle revienne!

    Chapitre I

    - Tu es vraiment sûr? Tu te rends compte de ce que cela veut dire ! Il ne faut pas te tromper sur ce sujet, les conséquences pourraient être désastreuses, pour nous et notre peuple !

    Chapitre I

    - J'en suis sûr !  Kristalia s'est réveillée pour me le dire! ... Elle m'a parlé ... Oui, Kristalia, la boule de cristal peut parler... Elle m'a parlé, comme je te parle ... Pour la première fois ... Elle voulait me montrer les images ... J'en suis sûr ... Elle revient ! Kristalia sais qu'elle importance cela a ! Et c'est pour cela qu'elle a parlé. Mon père me l'avait dit! Il m'a dit que si un jour la boule de cristal te parle, écoute là ! Ce qu'elle aura à te montrer bouleversera notre Monde !

    Chapitre I

    - Si tu veux mon avis, ne l'ébruite pas, gardons le pour nous, c'est plus sûr. Si des oreilles mal intentionnées venaient à l'apprendre, cela pourrait devenir très dangereux pour Elle. Et si, par malheur, tu t'étais trompé ... Tu serais pendu haut et court!"

    Ilklor enlaça Opalyia

    Chapitre I

    " Ne t'inquiète pas mon amour. C'est sûr, Elle revient ! Si non, Kristalia ne m'aurait pas appelé pour me montrer les images ... Tu sais, une boule de cristal ne prend la parole que très rarement, et quand elle parle, ce n'est pas pour dire des bêtises.

     

     

     


    21 commentaires
  • La journée poursuivit, ensuite, son cours normal et habituel. 


    Opalyia reprit, comme tous les jours, ses études ésotériques,

    Chapitre II

    tandis qu'Alklor reprit son travail de Mage-diseur de bonnes aventures.

    Chapitre II

    Bref, exceptée l'intervention matinale de Kristalia, la journée ne se différencia en rien des journées précédentes. Rien d'autre ne vint perturber le train-train quotidien.

     

    Quoi que ...

     

    Alors que la journée se terminait; sur la côte, à l'autre bout du comté, une lueur étrange apparut.

    Chapitre II

     Elle était éblouissante, et semblait même grossir.

    Chapitre II

     Non; elle ne semblait pas, elle grossissait vraiment!  Elle ne faisait aucun bruit, et ne dégageait aucune chaleur. Simplement, la luminosité était intense et inhabituelle.

    Chapitre II

    Une fois la lumière posée sur le sol, son intensité s'amenuisa,  on pouvait distinguer une silhouette.

    Chapitre II

    Brutalement, la lumière vira du blanc jaunâtre au bleu. Mais, elle était nettement moins éblouissante.

    On distinguait clairement au travers de la nouvelle luminosité une cavalière sur sa monture. La cavalière paraissait, même, avoir des ailes... Ce qui laissait à supposer que cette personne était une fée.

    Chapitre II

    En fait, en s'approchant un peu, on constatait que la lumière ne venait pas d'un projecteur, ni d'une lampe ou d'une bougie que portait la cavalière. La lumière venait de sa monture.

    Oui, amies lectrices, amis lecteurs, la lumière ne venait pas d'une source classique, elle provenait du cheval, lui même. En fait, le cheval semblait être fait de lumière.

    Chapitre II

    Mais ... Mais... Regardez! ... Vous voyez, aussi, ce que je vois ! ... Le cheval ! ... Le cheval n'est pas un cheval ! Il ... Il a une corne ... Une corne unique sur le front ... C'est ... C'est une li... Une licorne ! 

    Chapitre II

    La lumière avait maintenant, complètement, disparu. La fée et sa licorne regardaient tranquillement la mer.

    Chapitre II

     Puis, la cavalière fit faire demi-tour à sa monture et elles se mirent en route.
    Je vous propose, donc, de les suivre, pour savoir où elles se rendent.

    Bien sur, vous pouvez ne pas être d'accord avec ma proposition, car ce n'est pas bien de suivre les gens comme cela, mais ce serait dommage, car dans ce cas, le chapitre serait fini ... Et je ne suis pas sûr que ce soit ce que vous voulez.

    Allez vite, suivons les, sans faire de bruit, il ne faudrait pas les effrayer!

    Chapitre II

    La licorne trottinait sur l'herbe, elle semblait heureuse d'être là où elle est, alors que, je vous le dévoile, ni elle, et ni sa cavalière ne connaissent ce monde.

     Chapitre II

     Pendant le périple, les deux membres de l'équipée levaient régulièrement les yeux vers le ciel, comme s'ils guettaient quelque chose, ou plutôt comme s'ils s'attendaient à ce que quelque chose arrive du ciel.

    Chapitre II

    Cela faisait maintenant plusieurs heures, que la licorne trottinait. Elle n'était même pas fatiguée . On avait même l'impression que la joie, d'être dans ce monde avec sa cavalière, lui donnait d'avantage de courage.

    Chapitre II

    Enfin, après une longue chevauchée, alors que l'aube allait bientôt pointer le bout du nez, ils arrivèrent devant une chaumière. C'était la première habitation qu'elles croisaient depuis leur arrivée sur ce monde. La fée demanda à la licorne de s'arrêter, ce que fit aussitôt cette dernière.

     

     

     


    14 commentaires
  • Alors que la fée s’apprêtait à descendre de sa monture, un voix l'interpela.

     Chapitre III

    "Qui êtes-vous et que faites vous ici, avec votre cheval?

    La fée descendit de la Licorne.

    "Bonjour Opalyia." La fée connaissait le nom de la personne qui lui parlait. "Je suis la fée Izyl ... Le Conseil ne vous a pas prévenu de ma venue?

    - Le conseil ? ... Quel conseil?

    - Le Conseil Supérieur des Fées,  ... Il m'a envoyé, ici, pour vous prévenir...

    Chapitre III

    - Ah! Vous êtes une envoyée du Conseil des fées ... Alors ne restons pas ici. On pourrait vous voir.  Allez entrez! Mais votre monture reste dehors! pas de cheval dans ma maison!

    - Ce n'est pas un cheval! C'est une Licorne, et faites attention à ce que vous dites! Vous pourriez la vexer!"

    Chapitre III

     Un fois à l’intérieur, Izyl se mit à virevolter. " Veillez m'excuser, mais ça fait du bien après un long voyage, de se dégourdir les ailes ... Yahouuuuu!  Hihihihihi!"

    Chapitre IIIChapitre III

     Opalyia ne souhaitait pas devoir subir les légendaires espiègleries des fées, aussi, elle préféra de suite en venir aux faits: " Pourquoi, le Conseil des fées vous a-t-il envoyé ici?

    Chapitre III

    - Pas le conseil des fées." Reprit Izyl, "Mais le Conseil Supérieur des fées, Opalyia ... SU  PE  RI EUR...REEE!  Donc, le Conseil Supérieur des fée m'envoie pour vous prévenir que l'Oracle du soir a vu qu ...

    Chapitre III

    - Qu'Elle allait revenir, qu'Elle est sur le chemin du retour " Interrompit Alklor.

    Chapitre III

    - Co ... Comment pouvez vous être déjà au courant! S'exclama Izyl.

    " Kristalia, me l'a dit ce matin ...

    - Kristalia ? ... Qui est-ce ?  Vous ... Vous avez une espionne à votre solde!  C'est ça? ... Vous ne faites pas confiance à l'ordre établi ... C'est ça? ... A moins que ... Que vous soyez passé de l'autre coté!" 

    Izil était paniquée. Elle ne savez pas si elle devait jeter un sort à Alklor. Ce dernier était-il avec ou contre Elle! Avait-il embauché une espionne par traitrise, ou bien est-ce par sécurité, pour mieux la protéger ! Alklor éclata de rire:

    "Non, Kristalia n'est pas une espionne, c'est ma boule de cristal. Elle s'est réveillée, hier matin pour me le dire...

    - Quand vous dites que Kristalia, votre boule de cristal s'est réveillée pour vous le dire ... Vous voulez dire qu'elle a parlé ... Ou elle vous a, seulement, montré des images ?

    - Elle a parlé! ... Et montrait des images ... C'est plutôt incroyable, non? Une boule de cristal qui parle c'est plus que rare...

    - Oui, les boules de cristal ne parlent jamais ... Enfin, en général ... Les boules de cristal ne parlent que quand un grand danger menace ... Elle court, donc, un grand danger!

    Chapitre III

    - Vous le croyez vraiment! ... Elle est en danger?

    - Oui, Alklor, si votre boule vous a parlé, c'est qu'un grand danger se prépare ... Il est probable qu' Elle soit en danger ... Les boules ne parlent que quand le danger est imminent! Votre boule, qu'a-t-elle dit exactement?

    Chapitre III

    - Elle m'a dit de vite venir la voir avant que les images disparaissent.

    - Et ... Et qu'avez-vous vu ?

    - J'ai vu, trois personnes et l'une d'elles était ...

    - Et l'une d'elles, c'était Elle ...

    - Oui ...

    - Et les deux autres personnes qui étaient-elles, les avez-vous reconnues ?

    - Je ne les avais jamais vu au par avant, ils avaient l'air humains.

    - Bon! Ne perdons pas de temps, ces deux êtres humains ne sont pas notre priorité ... Maintenant, pour la sécurité de La Mamie, vous devez rejoindre le plus tôt possible l'Autre Monde ... Moi, je continue ma mission de messager... A bientôt."

     Izil prit congé du couple, et remonta sur sa monture

    Chapitre III

     Avant de partir Izyl cria à Opalyia et Alklor : "Et surtout! N'oubliez pas La Mamie ! Notre avenir en dépend !"

    Chapitre III

     Izil et sa Licorne se transformèrent brutalement en une lumière éblouissante.

    Chapitre III

     Avant de disparaitre dans un éclair bleu,

    Chapitre III

    sans laisser de trace de son passage.


    16 commentaires
  •  Izil était partie depuis peu. Opalyia était, maintenant, de mauvaise humeur,  c'est elle qui héritait de la tâche ingrate. Elle allait devoir affronter La Mamie ! Oui, oui, vous avez bien lu. C'est bien écrit "affronter". En effet parler à La Mamie n'a jamais était une partie de plaisir, pour qui que ce soit.

    Chapitre IV

    " Il faut, toujours que ce soit sur moi, que retombe le sale boulot! ... C'est à moi d'annoncer à La Mamie que nous allons déménager dans l'Autre Monde ... Et, la vieille va ne trouver rien de mieux que se plaindre et beugler que l'on fait toujours tout pour l'em"censuré"ait, parce qu'avec ce déménagement, on allait lui perturber ses petites habitudes ... Et qu'à cause de cela elle ne pourrait plus aller, chez ses amies, pour ragoter et médire sur les habitants de la ville ... Enfin ... Bref ! ... Allez Opalyia! ... Courage! ... Dis toi que c'est pour la bonne cause !"

    Opalyia prit une profonde inspiration, et alla toquer à la porte de la chambre de Wardyolinia.

    Chapitre IV

    " Wardyolinia, vous êtes là, je peux entrer" demanda doucement Opalyia. Une voix sèche et criarde lui répondit:

    "Ou voulez-vous que je sois ! Toute la ville sait que vous m'emprisonnez, ici ! Allez! Entrez, faites comme chez vous ! De toute façon, si je refuse vous entrerez quand même pour me faire "censuré" ! ... On ne peut jamais être tranquille dans cette vielle mansarde de "censuré"! ... Toujours à m'espionner vous deux! si c'est pas pas vous la petite "censuré" , c'est l'autre grand "censuré" qui ne sait que regarder dans sa "censuré" boule de cristal de "censuré" ! Que voulez-vous encore? Pourquoi venez me faire "censuré" !

    - Wardyolinia, je ne vou ...

    Chapitre IV

    - Allez !... Allez! Ne perdez pas de temps! ... Venez en directement au fait! Vous êtes "censuré" avec toutes vos salamalecs

     - Je voul...

    - J'ai pas que ça à faire, moi! " Interrompit, de nouveau, La vielle dame "je dois aller chez Y vonnalinia prendre le petit déj ... Elle fait de bonnes pâtisseries, elle, au moins ... C'est pas comme certaine ... Je ne vise personne ... ! Allez ! Continuez à me dire ce que vous vouliez me dire ! Plus vite fini, moins vous me ferez "censuré"

    - Wardyoli ...

    - Et droit au but! Hein! J'ai pas de temps à perdre, moi ! Car après le petit déj, nous avons du boulot à faire, avec Y vonnalini.Nous devons trouver des ragots médisants sur la vieille "censuré" de Simonilya, la mère du maire de la ville ...

    - Je voulais, donc ...

    - Alors! ... Allez vous me dire une fois pour toute ce que vous avez à me dire de si important! ... Et j'espère que c'est important pour avoir le culot de me déranger, comme ça! Je vous rappelle que je n'ai pas que ça à "censuré" !

    - Wardyolinia ! "cria Opalyia passablement énervée par la vieille femme qui ne la laissait pas parler. "Je voulais, simplement, vous dire qu'il fallait vous préparer à partir ...

    - Oui, je sais que je vais partir ! Je viens de vous dire que j'allais chez Y vonnalinia ... Vous êtes vraiment bouchée! ... Et c'est pour me dire ça, que vous m'"censuré" !

    Chapitre IV

    - Non! ..." Reprit sèchement  Opalyia. "Vous ne partez pas médire chez Yvonnalinia! Mais vous partez avec nous! Dans l'Autre Monde ! Et dépêchez-vous, nous nous téléportons dans moins d'une heure! ... Ah! .. Oui! ... J'oubliais ... Et vous n'avez rien à redire ! C'est comme ça ! Un point c'est tout!"

    Et là, se produisit ce que l'on pourrait appeler un miracle. En effet, ça faisait presque dix huit ans que Wardyolinia vivait chez Opaliya et Alklor, et c'était la première fois qu'Opaliya vit Wardyolinia sourire. Oui, amies lectrices et amis lecteurs, Wardyolinia n'avait jamais souri depuis qu'elle avait dû vivre chez Opaliya et Alklor.

    Chapitre IV

    Et comme un miracle n'arrive jamais seul ...

    (Tiens! Tiens! J'ai comme l'impression que je suis en train de capter votre attention, amies lectrices et amis lecteurs. Est-ce que je me trompe ?)

    Je disais donc, comme un miracle n'arrive jamais seul, Wardyolinia se mit pour la première fois, aussi, depuis dix huit ans, à parler gentiment et d'une voix douce et calme, sans sortir une grossièreté !

    " C'est vrai! ... On ... On part pour l'Autre Monde ? Mais ... Ça ... Ça veut dire qu.. Qu'Elle est de retour !"

    Chapitre IV

    Opalyia était surprise, elle s'était préparée aux pires réactions de Wardyolinia . Mais jamais, ô grand jamais, elle aurait imaginé une telle réaction, aussi calme et douce de la part de Wardyolinia.

    Chose encore plus surprenante, Wardyolinia eut un mouvement de tendresse envers Opalyia. Elle fit

    Chapitre IV

    une accolade à Opalyia.

    " Que je suis heureuse! Que je suis heureuse! Ça faisait si longtemps que j'attendais ce moment! ..Je le savais! Je le savais qu'Elle reviendrait ... Au fait Opalyia, je m'excuse pour tout ce que j'ai pu vous faire endurer à vous et Alklor... Je m'excuse ... Que je suis heureuse ... Elle revient! ... Elle revient!"

     Chapitre IV

    "Ne vous inquiètez pas Opalyia je serais prête à temps pour la téléportation. Pour rien au monde, je ne raterais son retour ... Elle représente bien trop à mes yeux... Je vous rejoins dans le salon d'ici une petite dizaine de minutes... Elle revient! ... Elle revient!"

    Opalyia quitta la chambre de La Mamie. Elle était encore toute surprise par la réaction de la vieille femme.

    Chapitre IV

    A peine dix minutes plus tard, Wardyolinia était déjà au salon. Alklor n'en croyait pas ses yeux, il ne croyait pas que cela aurait pu être possible de voir un jour, la vielle femme avec un sourire et de l'entendre parler calmement, sans sortir la moindre méchanceté et grossièreté.

    Chapitre IV

    Alors que Wardyolinia partageait, avec Alklor, son bonheur et s'excusait pour son comportement.

    Opalyia se remémorait la formule de téléportation vers l'Autre Monde. Elle était stressée car la moindre erreur dans la formule, pouvait leur être fatale et ils pouvaient même se retrouver, tous les trois, perdus n'importe où dans l'univers.  Au bout de quelques minutes, Opalyia annonça:

    " C'est bon! ... Je maitrise l'incantation. On va pouvoir y aller. Tenez vous prêt! ... Et c'est parti!

    Aliota esveperatus tres lays  sernameum us rapidodas

    Chapitre IV

    pastalus nousus versatam Austroas Mondiumos!"

    Alors qu'Opalyia récitait méthodiquement l'incantation, et qu'Alklor restait stoïque, angoissé par les épreuves qu'ils devraient probablement surmonter dans l'Autre Monde.

    Wardyolinia, elle, manifestait sa joie en dansant.

    Soudain une lueur couleur feu envahit la maison.

    Chapitre IV

     

    Opalyia s’était -elle trompée dans la formule ?


    Pour le savoir, il vous faudra attendre le prochain chapitre.

     


    11 commentaires
  • Chapitre V

    "Et hop! .. On est arrivé ... Oui!... On est arrivé et sain et sauf en plus ... Enfin... On est arrivé quelque part ..." annonça Opalyia

    Chapitre V

    " Mais... Où peut-on bien être? ... Hé! vous deux!... Arrêtez un peu de papoter ... Hou hou! ... On est arrivé ... On est arrivé quelque part ... mais ... mais, je ne sais pas où ...

    - pas la peine de nous interrompre, Opalyia, ça saute aux yeux! Regarde bien! Ne me dit pas que tu ne reconnais pas!" répondit Wardyolinia.

     Chapitre V

    - Çà ne me dit rien du tout ... Et toi, Alklor, ça te dit quelque chose ?

    Chapitre V

    - Euh! ... C'est ... C'est la ...

    - la, quoi, Alklor ? ... Et pourquoi, a-ton l'impression que tu es gêné pour le dire?" Questionna Opalyia.
    " C'est la chambre d'une fée amazone, Alklor l'a très bien reconnu", Reprit
    Wardyolinia.

    Chapitre V

    - D'une fée amazone?

    - Oui, Opalyia, d'une fée amazone.  Les fées amazones sont des fées guerrières, rien ne leur résiste. Et quand un homme rentre dans cette pièce, pour en ressortir vivant ... Il est obligé de payer de sa personne, les fées amazone sont très portées sur la chose ...

    - Que veux-tu dire, Wardyolinia?

    Chapitre V

    - A ton avis Opalyia ... Je ne vais tout de même pas te faire un dessin ..."

    A ce moment là, Alklor enlaça Opalyua dans les bras.
    " Mais, c'est toi que j'aime Opalyia, rien que toi et pas une autre! ... Tu es la femme de ma vie ...... Je te le jure!"

    Chapitre V

     Alklor embrassa passionnellement Opalyia. Cette dernière n'eut pas le temps de résister.

    Chapitre V

    "La propriétaire de cette chambre n'est pas là, les enfants. Je vous conseille d'en sortir au plus vite, avant son retour, si non, Alklor devra payer de sa personne. Lui, il n'est peut-être pas contre ... Mais je ne suis pas sûre que toi, Opalyia, tu sois pour ! ... Alors vite! ... Sortons!

    Chapitre V

    - Alors comme ça, tu m'as trompé avec une fée amazone!

    Chapitre V

     - Non! Pas trompé, Opalyia! ... On ne se connaissait pas, à l'époque ... J'étais jeune ... Et je découvrais ces plaisirs!

    - QU... QUOOIII! ... Et ça t'a fait plaisir! En plus!

    - Mais, c'est toi que j'aime Opalyia ... Et de ce coté là, elles ne t'arrivent pas à la cheville ... Tu es bien ...

    - CO ... COMMENT CA! Elles ne m'arrivent pas à la cheville! Dois je en conclure que tu en as rencontré plusieurs?

    Chapitre V

    - Ce sont elles qui courraient ou plutôt volaient pour m'attraper, je ne pouvais pas lutter ... Je n'avais et je n'ai toujours pas d'ailes dans le dos ... Oh! Et puis, arrêtes de me faire une scène! On ne se connaissait pas, à l'époque ... Je ne savais même pas que tu existais ... Je n'ai donc pas à me justifier! Le plus important est qu'aujourd'hui, tu sois la seule femme que j'aime! Oui! Toi et uniquement toi! Mon Opalyia.

    Chapitre V

    - Oh! ... Mais! ... Arrêtez votre querelle d'amoureux, les enfants! Montez! et vite! Si la fée arrive, il va y avoir un gros problème !"Ordonna Wardyolinia.

    Chapitre V

    Puis, Wardyolinia. se mit à se parler à elle même: "C'est qu'elle a bien visé, cette petite! J'aurais pas pu faire aussi bien, en plein milieu du jardin de la maison. Seul mon fils aurait fait aussi bien ... Pourvu qu'elle ne soit pas ... Non, c'est impossible ... Elle n'a pas la même couleur de peau ... A moins que ... Non! Mon fils n'aurait pas oser faire comme son père feu mon mari! ... Pourvu que non! ... Si non, on risque de courir à la catastrophe! ... Elles seraient, maintenant, deux à pouvoir ... Non! Ne pensons pas à cela! "
    Wardyolinia sortit de ses pensées et cria "Vous vous dépêchez les deux tourtereaux! Si la fée arrive, Alklor devra y passer, il n'aura pas le choix! Et toi non plus Opalyia!"

    Chapitre V

    " Toi, je t'ai à l’œil !" avertit Opalyia, " Si jamais, je te vois tourner autour d'une de ces fées amazones! ... Tu ...Tu auras à faire à moi! ... Et je te garantis que ta peau ne vaudra plus grand chose! Ma réaction sera terrible! ... Tu n'as plus l'excuse de ne pas me connaitre!"

    Chapitre V

    Alklor ne pipa pas mot, et grimpa à l'échelle.

    Chapitre V

    "Mais je connais ce lieu! C'est la maison de la mère d'Izil !" s'exclama Alklor.

    - Tais toi, triple nigaud! Tu ne veux quand même pas déclencher une nouvelle scène! ... Non? ... Alors fais comme si, tu découvrais les lieux! Crois en mon expérience!" lui dit Wardyolinia, d'une voix assez basse pour qu'Opalyia ne puisse rien entendre .

    Chapitre V

    Opalyia sortait à son tour de la chambre.

    "Mais, on est où? Demanda-t-elle?

    - Dans le jardin." Répondit Wardyolinia.

    Chapitre V

    - Dans le jardin ? S'étonna Opalyia.

    Chapitre V

    - Oui, dans le jardin de votre nouvelle maison, celle de l'Autre Monde. Tu nous as très bien téléportés, Opalyia! Bravo! Je n'aurais pas fait mieux. Mais, rentrons vite la nuit tombe, le froid va très vite arriver."

    Chapitre V

    Les deux femme entrèrent dans la demeure.

    Chapitre V

    Ilklor resta un moment seul, perdu dans ses pensées: "C'est bien ma veine! Pourquoi ici ? ... Pourquoi spécialement cette maison ? Alors qu'il y en a plein d'autres dans l'Autre Monde ? ... Pour vu qu'elle n'habite plus ces lieux ou qu'elle soit très loin d'ici pour une très longue mission? ... Bon, espérons que tout ce passe bien!

    - Qu'est-ce que tu fais Alklor !" Cria Opalyia. " Rentre avant que la fée amazone revienne et te mette le grappin dessus! ... Je vais finir par croire que c'est ce que tu cherches !"

    - Voilà ! Voilà, je suis entré dans la maison, mon Opalyia d'amour." Répondit Alklor en fermant la porte de la maison. "Tu n'as plus à t’inquiéter!"

     

     

     


    7 commentaires
  • "Pourvu qu'ils soient arrivés! Si non, on court à la catastrophe! Les autres sont trop nombreux!"

    Chapitre VI

    "Plus vite Princess! Allez un dernier effort! Nous devons les prévenir, pour qu'ils viennent au plus tôt!  Sans leur aide! On est perdu!"

    Chapitre VI

    " Allez! plus vite! Je sais que tu préfères te téléporter ! Mais les hommes d'Alioc ont piégé les ondes de téléportation, on risque de bruler vive!"

    Chapitre VI

    " On n'a pas le choix, tu es obligée de courir. Je sais, c'est fatiguant mais on n'a pas le choix! allez plus vite, Princess !

    Chapitre VI

    " Encore un petit effort! On est presque arrivées! ... Allez donnes tout ce que tu as en toi! ... Plus viiiiiiite ....

    Chapitre VI

    "Hé! Mais pas si vite!... Quand même! ... tu vas me faire tomber!

    Chapitre VI

    "Enfin, nous sommes arrivés"

    Chapitre VI

    " Mais tu as grandi? ...  Ou est-ce moi qui est rétrécie? ... Dieu que le sol est bas!

    Chapitre VI

    Allons voir, s'ils sont bien arrivés! ... J'espère qu'ils sont là et qu'ils ont pu se reposer, parce que l'on a pas de temps à perdre ... Le combat n'attend pas!"


    13 commentaires
  •  Izyl entra dans la maison,

    Chapitre VII

    et appela tous les occupants à se réunir autour de la table du salon. Ce que firent rapidement ces derniers.

    Chapitre VII

    "Vous êtes tous arrivés très vite. C'est une très bonne chose! L'heure est grave! Les combats contre les armées d'Alioc font rages. Beaucoup de fées sont à court de pouvoir, sans parler de celles qui y ont laissé leur vie. Sans vous, nous n'arriverons pas à vaincre Alioc, et permettre au peuple d'Ikork de retrouver sa liberté!

    Chapitre VII

    Je vais être franche avec vous ! Vous n'avez pas été conviés ici, par le Conseil des Fées, simplement, pour accueillir et souhaiter la bienvenue à celle dont vous attendez, tout comme nous et le peuple d'Ikork, le retour; ni pour escorter La Mamie, jusqu'ici! Vous êtes là, car le Conseil pense que vous êtes les seuls qui puissent vaincre Alioc! Aussi, je vous en conjure! ... Acceptez de nous aider! ... Aidez le peuple d'Ikork! ... Prenez part au combat! ... Hein! Alklor! Tu vas combattre avec nous, les fées amazones! ... Tu nous dois bien ça, après tout le plaisir que l'on t'a apporté  ...N'est-ce pas?"

    Chapitre VII

    " Oui, Izil, je vous dois bien ça, je serais des vôtres. Je veux qu'Elle prenne la place qui lui est due ! Je dois ça, aussi, à son grand père, mon grand oncle."

    - Je serais des vôtres aussi, Izyl" Annonça Opalyia. "Et quand tout cela sera fini! Alklor! Tu devras t'expliquer sur les plaisirs que les fées amazones t'ont apporté, et, tu ne te défileras pas! Tu me diras avec la ou lesquelles, tu m'as trompé !

    Chapitre VII

    - Ça! Ça peut se régler de suite, Opalyia, et ainsi tu auras l'esprit tranquille pour combattre", reprit Izyl. "Donc, primo, pour les plaisirs, je ne vais pas te faire un dessin ... Secundo, ce n'est pas avec une ou deux d'entre nous qu'il a pris du plaisir ... Mais, c'est avec toutes! Et tertio, il ne t'a pas trompé, il ne te connaissait même pas à l'époque! Il n'a donc pas de compte à te rendre! ... Voilà, tu sais tout. Tu pourras te concentrer complètement sur les combats ! Plus besoin de te turlupiner l'esprit pour ça ! "

    Chapitre VII

    Wardyolinia se leva, et prit la parole:

    " Avant que vous ne partiez, et que j'aille me coucher, combattre n'étant plus de mon age, j'ai quelque chose de très important à vous dire. Les Fées amazones le savent, mais vous, non! Il faut, donc, que vous connaissiez vraiment toutes les raisons et tous les enjeux de ce combat! ... A la mort par empoisonnement de mon mari, ma fille Ouklrya a hérité, en tant qu'ainée, du trône de Brayolya. Mon fils Alioc est, sans doute impliqué, pour ne pas dire responsable, de l'empoisonnement de feu mon mari, son père, car plus tard, Alioc a fait assassiner sa sœur, ma fille ainée, et a, ainsi, pu accéder, légalement, au trône de Brayolya et y régner en tyran.  Tout aurait pu en rester là, si, maintenant, son trône n'était pas menacé. En effet, ma fille était mariée au Prince Ivoniklok, et de cette union est née une petite fille, qui est donc l'héritière légale du trône, une fois majeure.

    Chapitre VII

    Cette naissance n'a pas été annoncée publiquement sur ordre de L'empereur Churlymagkok, son grand père. J'ai appris plus tard qu'une boule de cristal l'avait prévenu du danger que représentait Alioc, pour sa descendance et l'Empire. A la mort de ma fille, il a envoyé le bébé et son fils le Prince Héritier Ivoniklok, sur une planète située au fin fond de la galaxie, afin de protéger l'enfant de son oncle tyrannique et avide de pouvoir. Aujourd'hui, cette enfant a l'age de monter sur le trône qui lui est du, trône qu'occupe Alioc. Mais, Alioc a visiblement eu vent de l’existence de ma petite fille. Je ne sais pas comment. Il l'a retrouvée, et kidnappée. Il aurait pu la tuer, de suite, et garder son trône. Mais, ayant fait prisonnier L'empereur Churlymagkok, il préfère assouvir son avidité de pouvoir. Il veut épouser de force, sa nièce qui héritera de l'Empire à la mort de son grand père, L'empereur Churlymagkok; son père, le prince Ivoniklok étant décédé dans un accident de bateau sur l'autre planète. Je suis sûre qu'une fois marié, Alioc se débarrassera de l'Empereur, et qu'ensuite, il se retrouvera, comme par hasard, veuf. L'Empereur n'ayant pas eu d'autre enfant qu'Ivoniklok, et ce dernier n'ayant eu qu'un enfant, avec ma fille. Alioc pourra ainsi, non seulement rester légalement Roi de Brayolya, mais en plus devenir l'Empereur de cette partie de la Galaxie, et y faire régner la terreur comme bon lui semble ... Un mère ne devrait pas vous dire ça, mais, je vous en supplie ... Mettez hors d'état de nuire mon fils, et si c'est la seule solution! N'hésitez pas! Tuez le! Mais surtout, délivrez et sauvez ma petite fille! Sauvez l'Empire!

    - Mais, alors! ... Vous ... Vous êtes la grand-mère de la future Impératrice!... Nous Hébergions sans le savoir la grand-mère de la future Impératrice! ...  Tu savais ça, Opalyia? Tu te rends compte ...

    - Et moi, je vis avec le futur Empereur, s'il arrive malheur à la petite fille de Wardyolinia ! Reprit Opalyia.

    - Hein! ... Quoi! ... Que racontes-tu, Opalyia?

    -  Bah! Oui! Ton père était le frère de l'Empereur ... Toi, étant fils unique, si il arrive quelque chose de mal à La petite, tu deviens le seul à avoir du sang impérial dans les veines, tu es, donc, le seul à pouvoir prétendre légalement au trône ... Alioc ne pourra pas accéder à son rêve ... Sauf s'il t'élimine aussi...

    - Bon! ... Assez palabré ! ... Vous en savez assez! ... Maintenant, il faut y aller!." Interrompit, sèchement, Izil. "Allez, vite vous préparer! Le temps presse ! Toutes minutes perdues jouent en faveur d'Alioc!"

    Chapitre VII

    Opalyia et Alklor enfilèrent très vite leur tenue de combat pour rejoindre Izyl au salon.

    Chapitre VII

    "Plus une minute à perdre! En route!" Ordonna Izyl.

    Chapitre VII

    Chapitre VII

     

    Chacun attela sa Licorne

     

     

     

     

     

    puis, partirent

     

     

     

     

    Chapitre VII                                                                      pour combattre Alioc et libérer la princesse héritière.                       

     

     


    6 commentaires
  • Au petit matin, après la longue chevauchée vespérale de la veille, Izyl était déjà, sur le pied de guerre à la recherche de l'ennemi.

    Chapitre VIII

    Elle n'était pas seule, Opalyia, aussi, était à la recherche de l'ennemi.

    Chapitre VIII

    Ce fut Alklor qui eut l'honneur d'être le premier au contact de l'ennemi.

    Chapitre VIII

    Et, pour un premier contact, il n'était pas tombé sur n'importe qui, ce n'était pas un simple soldat qu'il avait face à lui ... Oui, ... Je sais vous l'avez reconnu.

    Il était bel et bien face à Alioc, lui même !

    Chapitre VIII

    "Alors, comme ça, c'est vous, Alioc! C'est vous qui voulait régner sur l'Empire à la place de son Altesse Wendyaliolya ?

    - Pas à la place, mais avec, en tant que son mari, elle veut m'épouser, j'y peux rien ... C'est l'amour! Et, au fait, à qui ai-je l'honneur?

    Chapitre VIII

    - Je suis Alklor!, neveu de l'Empereur Churlymagkok, et cousin de son Altesse Wendyoliolya ...

    - Et prétendant au Trône, s'il leur arrive malheur! ... C'est ça ... Oui! ... Je vois clair dans votre jeu ... C'est vous qui êtes à l'origine de cette guerre! ... Vous voulez le Trône! ... N'est-ce pas? ... N'ayez pas honte, avouez! ... C'est clair comme de l'eau de roche! ... Aussi, vous cherchez à tuer ma future femme et son pauvre frère, pour pouvoir hériter du Trône, n'est-ce pas?  ... Je vois très clair dans votre jeu! ... Heureusement qu'ils sont sous ma protection! ... Moi, vivant, vous ne pourrez pas vous approcher d'eux! ... En garde! ... Félon!

    Chapitre VIII

     - S'il y a un félon, ici, ce n'est pas moi! Mais vous !... Alioc! ... Vous ne protégez pas l'Empereur et sa petite fille, vous les gardez prisonnier quelque part, et vous voulez forcer son Altesse à vous épouser."

    Le combat entre les deux hommes commence.

    Chapitre VIII

    "Je suis sur que vos plans sont de faire disparaitre l'Empereur et Wendyoliolya, après votre mariage. Mais, moi, je vous en empêcherai! ... Foi d'Alklor ! 

    Chapitre VIII

    - C'est moi qui vous empêcherez de faire disparaitre la famille impériale! Je ferai tout pour vous empêcher d'accéder au Trône ... Moi, je n'en veux pas, je ne veux pas du pouvoir ... Je n'aime pas ça!  ... J'y peux rien si Wendy m'aime, et que son amour va m’amener droit aux portes du pouvoir, quand elle m'aura épousé ... Et de toute façon, c'est toujours l'Empereur qui gouverne! Il est toujours vivant, non?

    Chapitre VIII

    - Vivant certes ! Mais, il ne peut pas gouverner en prison! ... Dans vos geôles ! Vous le gardez vivant simplement pour faire pression sur la Princesse afin qu'elle vous épouse ... Probablement en échange de préserver la vie de l'Empereur!

    - Mais quel culot ! ... Quel culot! ... M'accuser! ... Moi! ... M'accuser de retenir prisonnier l'Empereur ! Moi! ... Moi qui le protège, loin de vos velléités et de vos armées prêtes à exterminer cette brave famille, pour vous mener droit au Trône! ... Sachez Monsieur que je vous en empêcherai ...

    Chapitre VIII

    Et pas plus tard que maintenant !"

    Alioc plante son épée dans le ventre d'Alklor.

    Chapitre VIII

    Alklor s’effondre, en poussant un cri de douleur.

    " Voilà, c'est fait !" Lança Alioc à Alklor mourant. "Tu n'auras jamais le Trône, même avec ton sang impérial qui s'écoule, maintenant, sur cette pelouse.

    Chapitre VIII

    Alioc quitta le lieu du combat en cria au corps sans vie d'Alklor:

    "Et un héritier de moins! Le Trône m'est destiné et personne! ... Je dis bien, personne ne m'empêchera de l'avoir!"

    Chapitre VIII


    8 commentaires
  •  Izyl était toujours à la recherche de l'ennemi, quand une voix cria:

    Chapitre IX

    "Enfin ! Tu es là ! Ça fait un moment que je voulais te rencontrer! ... Toi, Izyl la reine des fées! ... Enfin, bientôt l'ex-reine des fées! Quand je t'aurais transpercée de mon glaive!

    Chapitre IX

    Tous ces morts sont de ta faute ! Si tu n'avais pas monté toutes tes amies à ailes contre mon cher et tendre Alioc, il n'y aurait jamais eu cette guerre!

    Chapitre IX

    - Vous rêvez, Azurya,  C'est Wendy, pardon la Princesse Wendyaliolya, la chère et tendre d'Alioc ... Enfin, c'est ce qu'il ne cesse pas de dire à qui veut l'entendre !... Vos dires ne font que confirmer ma certitude ! La vérité est que ce vaut-rien d'Alioc veut épouser la Princesse Wendyaliolya, simplement pour hériter du trône. Je suis sûr qu'après le mariage il la fera assassiner.

     Chapitre IX

    Et vous! Vous deviendrait peut-être la femme de cette ordure d'Alioc ! Enfin, seulement, si vous pouvez lui apporter quelque chose. Mais rassurez-vous, je vous en empêcherez !  Vous ne me faites par peur avec vos pseudos aires de grande guerrière ! J'en ai battu de vrais ! Moi !

    Chapitre IX

    Et pas besoin de transpercer d'un glaive vos hideux corps de cancrelats ... Un peu de poudre magique comme celle-ci ...

    Chapitre IX

    Et un formule magique, comme celle là : Ô Tuatha Dé Danann, mère de toutes les fées, donne à cette poudre la force d'éliminer ce démon et traitresse d'Azurya."

    Chapitre IX

    C'est, alors que les yeux d'Azurya semblèrent vouloir sortir de leurs orbites. Azurya ouvrait la bouche comme si l'air venait à lui manquer. Bref la poudre, sous l'influence de la formule magique, agissait

    Chapitre IX

    Mais, Azurya éternua et renvoya la poudre sur Izyl qui eut, juste le temps de baisser la tête pour ne pas recevoir sur le visage, la poudre enchantée destinée à asphyxier l'être qui l’inhalait. Izyl échappa, ainsi, à la mort, mais la poudre au contact de sa chevelure absorba toute la puissance magique dont la petite fée disposait encore.

    Chapitre IX

    "Tu ne croyais, tout de même, pas que j'allais me faire avoir, par ce tour digne d'une fée encore dans ses langes! Je n'allais tout de même pas respirer cette vulgaire farine sans rien faire!  Quand comprendras tu misérable fée, que je suis bien plus maline que toi; et que ta magie ne marche que sur ceux qui y on peur de toi ! ... Ce qui n'est pas mon cas !

    Chapitre IX

    Allez ! Trêve de bavardages ! Passons aux choses sérieuses ! Je vais te montrer que je peux d'éliminer comme un simple petit moucheron que tu es!

    Chapitre IX

    En garde ! On va voir si tu sais vraiment te battre, maintenant que ta magie est épuisée"

    Chapitre IX

    Le combat commence. Azurya avait l'habitude de ce battre avec son glaive, ce qui n'était pas vraiment le cas d'Izyl, qui elle avait, jusqu'à présent, plutôt combattu en utilisant sa magie.

    Chapitre IX

    Izyl se défendait bien, elle arrivait à contrer les coups que lui assénait azurya.

    Le combat commençait à s'éterniser, cela semblait jouer en faveur d'Izyl qui maintenant, menait les attaques alors qu'Azurya ne faisait principalement que se défendre.

    Chapitre IX

    Azurya reprit la parole; "Regardes sur ta gauche, Izyl ... Regardes le corps allongé la-bas ! Regardes bien ! Tu verras que c'est celui d'Alklor... Ah ah ah ! .. Alioc l'a tué tout à l'heure... Et tu vas bientôt subir le même sort !

    Izyl tourna la tête pour voir le corps

    Chapitre IX

    Ce fut l'erreur fatale ... Azurya transperça le corps d'Izyl de sa lame, et seul, un petit "Oh!" sortit de la bouche Izyl.

    Chapitre IX


    32 commentaires
  •  Izil n'était pas morte sur le coup, elle avait essayé de regagner la maison, mais épuisée, elle s'écroula, et perdit connaissance.

     Chapitre X

    Alors que le corps d'Izyl gisait depuis plusieurs heures sur l'herbe, Opalyia passait non, loin de là. Elle était toujours à la recherche de combattants ennemis. Elle n'avait jusque là, que croisé des ratons-laveurs pas vraiment dangereux.

    Son regard fut attiré par un corps, qui battait des ailes, allongé sur l'herbe.

    Chapitre X

    Ce corps ne lui semblait pas inconnu ... "Non, c'est pas vrai ! ..." S'écria-t-elle. Elle venait de le reconnaitre ...

    Chapitre X

    Elle couru vers ce dernier, en l'appelant :"Izyl! ... Izyl! ... C'est moi, Opalyia ! ... Tiens bon! ... J'arrive! "

    Chapitre X

    Arrivée près de corps, Opalyia constata qu'il ne bougeait pas. Le vent l'avait induit en erreur, c'est son souffle qui faisait bouger les ailes de la petite fée, et donnait l'impression qu'elle était encore consciente.

    Chapitre X

    En s'approchant du corps sans vie, Opalyia découvrit que la fée saignait. Opalyia prit le corps de la petite fée sur elle, elle constata que l'hémorragie était très importante, la fée avait dû perdre presque tout son sang. Des larmes coulèrent des yeux d'Opalyia ... Izyl était morte.

    Chapitre X

    Alors que sa vue était brouillée par les larmes, Opalyia eut l’impression que le corps d'Izyl bougeait. Elle s'essuya les yeux, mais rien ne bougeait chez Izyl ...

    Attendez! ... Si... Quelque chose bougeait ...

    Sa poitrine!... Sa poitrine s'élevait faiblement. Les intervalles étaient très irréguliers, l'amplitude très faible, mais la poitrine d'Izyl bougeait !

    Izil respirait. Certes, très faiblement, mais elle respirait!  Izyl n'était pas morte, son état était très critique. Avec des soins appropriés, Izyl avait une chance de vivre!

    Chapitre X

    Opalyia ramena Izyl à la maison.

    Wardyolinia lui prodigua des soins mais elle était pessimiste sur les chances de survie de la fée. Elle avait perdu beaucoup trop de sang.

    Apprenant cela, Opalyia entra dans une colère noire et fit une promesse à la fée inconsciente:

    "Izil, si tu meurs! Je te garantit que ton assassin ne vivra plus tranquille, jusqu'à ce que je le tue de mes propres mains!... Je consacrerai le reste de ma vie à te venger! ... Mais... Mais, je t'en supplie! ...  Ne meurs pas !"

     


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique