• Et si, demain ...

    Et si, demain ...

     

    Et si, demain ... Quoi ? qu'est ce qu'il va y avoir demain ?

    Je ne sais pas, moi, ce qu'il va y avoir demain, je ne suis pas voyant!

     

    Et si, demain ... est simplement le titre de ma nouvelle histoire dont vous pouvez lire le préambule ci-dessous.

     

    Et si, demain ...

     

  •  L'histoire que je vais vous conter, va se dérouler principalement dans ce pavillon de la banlieue d'une grande mégalopole. Nous sommes en 2121.

     Préambule

    Dans, cette maison vit un jeune couple sans enfant. Maurice et Luna Tique

    Préambule

     Ils sont follement amoureux l'un de l'autre, et comme tout couple dans le vent, ils ne veulent pas entendre parler de mariage. Cette institution était bonne pour le XXI ème siècle, mais au XXII ème, c'est complétement dépassé.

    Préambule

    Bien qu'ils soient toujours accros aux selfies.

    Préambule

    Luna est une femme au foyer qui consacre ses journées à ses passions, La harpe électronique et

    Préambule

    La lecture.

    Préambule

    Quant à Maurice c'est un jeune cadre dirigeant, bien en vue, dans l'une des plus grande société d'électronique du monde. Il ne le sait pas encore, et il n'en aura, probablement, jamais conscience. Mais, c'est lui qui est à l'origine de tout ce qui va se passer dans cette nouvelle histoire.


    13 commentaires
  •  Un soir, Maurice rata comme souvent, le diner qu'il essayait de préparer. Il dut s'y reprendre à plusieurs fois avant d'arriver à quelque chose de mangeable.

     Chapitre I

     C'est, alors, qu'une idée lui traversa la tête. Cette idée lui permettrait d'éviter ces pertes de temps inutiles dans la cuisine.

    Chapitre I

    il en parla à Luna qui ne  s'y opposa pas, même si elle n'en voyait pas l'utilité de l'idée de Maurice. Elle avait accepté car elle savait que Maurice serait heureux de se livrer à sa passion.  La seule chose qui l'ennuyait, dans tout cela, c'est que Maurice rentrerait tard, tous les soirs, pour pouvoir utiliser hors des heures de travail les ateliers de son entreprise, afin de pouvoir mettre en œuvre cette idée.

    Chapitre I

    Pendant deux mois, chaque soir, Maurice faisait semblant de faire la tête, il ne voulait pas que ses collègues lui posent des questions sur les heures supplémentaires qu'il faisait tous les soirs. Au point qu'une rumeur se mit à courir dans l'entreprise, comme quoi, Maurice n'arrivait plus à assumer sa charge de travail, et qu'il devait finir très tard tous les soirs pour être à jour.

    Chapitre I

    Ce que ses collègues ignoraient, c'est que Maurice ne travaillait pas vraiment. Il se rendait dans les laboratoires de l'entreprise pour assouvir sa passion et mettre au point son idée. Et un soir ...

    Chapitre I

    Maurice ne quitta pas seul l'entreprise. Il était accompagné d'un étrange personnage fait de boites de carton et de tuyaux de conduit de fumées.

    Chapitre I

    Une fois à la maison, Maurice présenta à Luna, Roby, le robot qu'il venait de créer. Il lui dit aussi, qu'il l'avait programmé pour réaliser toutes les tâches ménagères de la maison.

    Chapitre I

    Luna sourit, elle ne croyait pas Maurice, et ne trouva rien de mieux à répondre:

    " Maurice, arrêtes de jouer au gamin. tu es bon voire très bon en électronique, mais de là à programmer un robot ... Et, comment veut tu que ce tas de carton et de tuyau puisse faire quoi que ce soit."

    C'est alors que le robot, sans rien dire, s'anima. Il se dirigea vers la cuisine.

    Chapitre I

    Et, il prépara, sans rien demander à personne, le diner.

    Depuis ce soir là, Luna et Maurice n'eurent plus de taches ménagères à faire, le robot les faisait toutes.

    Chapitre I

    Le lit,

    Chapitre I

    La vaisselle,

    Chapitre I

    Le nettoyage, etc ...

    Chapitre I

    Luna n'arrêtait pas de remercier, chaque jour, son mari pour l'avoir délivré de toutes ses tâches qui lui gâchaient ses journées. Le couple était plus heureux. ils pouvaient passer beaucoup plus de temps ensemble, et sortir  d'avantage.

    Un samedi, ils durent s'absenter de la maison tout un week-end.

    Chapitre I

    Roby, resta seul. Il fit donc le ménage dans la maison.

    Chapitre I

    Il nettoya,

    Chapitre I

    et rangea, rapidement, la maison de font en comble

    Chapitre I

    Si bien, que le dimanche, Roby n'avait plus rien à faire, et passa sa journée, comme beaucoup d'humains, à regarder la télévision.

    Chapitre I

    Quand Luna et Maurice rentrèrent, Roby avait repris son activité, et préparé le diner. Mais, en se servant, Maurice eut l'impression que quelque chose n'allait pas, chez Roby... Il avait l'étrange impression que son robot était triste ... 

    Chapitre I


    10 commentaires
  •  L'impression que Roby était triste, turlupinait Maurice. Roby n’est qu'un robot, une machine qu'il a créé et construit. Comment une machine peut être triste, et avoir des sentiments ? C'est vrai quoi, avez-vous déjà vu votre lave linge heureux ou triste quand il lave votre linge ? Maurice voulut en avoir le cœur net, il demanda à Roby:

    Chapitre II

    " Roby!

    - Oui, monsieur."Répondit le robot avec sa voix métallique saccadée. "Que puis-je pour vous satisfaire ?
    - J'ai l'impression qu'il y a quelque chose qui ne va pas ?

    - Non, tout va bien, je fonctionne à merveille, le programme de gestion de défaut ne remonte aucun incident qu'il soit mécanique, électrique ou de logiciel. Tout est parfait, aucune pièce d'usure n'est encore à remplacer. Mes batteries sont pleines. Il n'y a aucun problème à ce sujet, je suis en parfait état de marche."

    Maurice éclata de rire.
    " Non, Roby, je ne parlait pas de ça. Je voulais dire que j'ai l'impression que tu es triste.

    Chapitre II

    - Triste ?" Reprit le robot. "C'est quoi triste ?"

    - Un sentiment , Roby, un sentiment.

    - Sentiment ... Sentiment: Nom masculin, composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier. Le sentiment est à l'origine d'une connaissance immédiate ou d'une simple impression. Il renvoie à la perception de l'état physiologique du moment. Le sens psychologique de sentiment qui comprend un état affectif est à distinguer du sens propre de la sensibilité.... Roby ne peut pas donc être triste, Roby est un robot. Un robot est une machine et ne peut donc pas avoir d’émotions, donc pas conséquent pas de sentiment... Robot n'est donc pas triste."

    Chapitre II

    Maurice ne s'attendait pas à cette réponse, pourtant, tout à fait logique pour un robot. Il était un peu désarçonné.

    Chapitre II

    - Oui, Roby, tu es une machine, mais tout à l'heure quand tu préparais le repas, j'ai eu l'impression que tu avais ...  où plutôt que tu n'était pas comme d'habitude.

    Chapitre II

    - C'est vrai que j'avais comme un fonctionnement bizarre au niveau du micro- processeur et de la nouvelle puce que vous m'avez implantée la semaine dernière.

    Chapitre II

    - Un fonctionnement bizarre !!! Peux-tu m'en dire plus ? Depuis quand avais-tu ce fonctionnement bizarre ? Il se produit souvent ? As-tu toujours ce problème ?

    Chapitre II

    - Non, c'était la première fois que j'avais ce fonctionnement. Il a commencé hier matin, après le repos de chargement des batteries. Il n'y avait plus rien à faire dans la maison, tout était propre et rangé. En fait rien n'avait bougé depuis la veille, tout était à sa place ... Personne n'était venu déranger quoi que ce soit ... Je ne savais pas quoi faire ... J'étais inutile ... J'ai attendu que quelqu'un vienne déranger, ou salir quelques choses ... Mais, personne n'est venu ...

    Chapitre II

    J'ai vu la télévision, alors j'ai fait comme madame, le fait souvent. j'ai allumé la machine et regardé les images qui bougent ... Je n'ai pas compris l’intérêt de regarder ces images ... On ne fait rien d'autre que de regarder... Ça ne sert à rien.

    Chapitre II

    Voilà, monsieur ... J'en déduis que si, vous monsieur et madame n’êtes pas là en même temps ... Je deviens vite inutile, ici ... Il faut donc me mettre à la poubelle quand vous partez tous les deux.

    Chapitre II

    - Mais... Mais, pourquoi, te mettre à la poubelle, Roby ?

    - Parce que je suis inutile, ne jette-t-on pas à la poubelle les choses inutiles ?

    - Mais... Mais ... Roby ... On a besoin de toi ...

    - Seulement quand vous êtes là, pas quand vous n'êtes pas là ... Personne a besoin de moi quand vous n'êtes pas là.

    - Mais quand on revient, on a besoin de toi ! Et que fait-on, à notre retour, si on t'a jeté à la poubelle ?

    - Vous me reprenez de la poubelle.

    - Oui, on peut voir les choses comme cela, mais souvent les choses que l'on jette à la poubelle, on ne les récupère pas, car elles sont détruites ... Et nous, on ne veut pas que tu sois détruit ...

    Chapitre II

    - Bon, je resterais donc avec ce fonctionnement bizarre, quand vous ne serez pas là tous les deux. De toute façon, maintenant ça va mieux, vous avez sali de la vaisselle. je vais aller la laver de suite."

    Le robot se précipita dans la cuisine avec les assiettes sales. Maurice, lui, s’installa pensif dans le canapé.

    Chapitre II

    Luna, ne voyant pas Maurice venir se coucher, entra dans le salon, elle trouva son petit ami assis dans le canapé plongé dans ses pensées.

    "Y a quelque chose qui ne va pas, Doudou ?" Demanda-t-elle en s'installant à coté de lui.


    8 commentaires
  •  " Ce que j'ai ? " Reprit Maurice. " Rien ... Enfin ... Si !... Mais ..." Maurice se tut.

    " Mais quoi ?" insista Luna

     Chapitre III

      " C'est Roby ... Roby a ... Comment te dire ... Roby ...

    - Et bien quoi Roby ! Il est amoureux!

    - Tu ne crois pas si bien dire Luna. Roby, bien que ce soit une machine, a des ... Des sentiments !

    - Et, Doudou ! ... je blaguais quand je te disais que roby était amoureux. C'est une machine, il ne peut pas avoir de sentiment.

     - Et bien si ! Figure toi que Roby s'est ennuyé, aujourd'hui. La description qu'il m'a fait ce soir de son ressenti de la journée correspond à l'ennui.

     Chapitre III

     - Arrête, Maurice ! tu divagues. Je sais que tu as mis tout ton cœur pour le créer, que tu es fier de l'avoir réussi ... Mais là, tu déraille complètement ... Finir par croire qu'une machine, même si c'est un robot très intelligent, puisse avoir des sentiments ...

    Chapitre III

    - Non, Luna, je t'assure, c'est possible ...

     Chapitre III

    - Doudou,tu me fais bien rire ... Roby avoir des sentiments ...haha! ... Si j'étais toi, je me méfierais! Imagine toi, qu'il finisse pas tomber amoureux de moi ... Il serait capable de te mettre dehors ... Tu me fais vraiment rire, Doudou.  Hahaha ! La journée a été trop chargée pour toi, t'es trop fatigué ... Tu dérailles !

    Chapitre III

     - Arrête de te moquer de moi, Luna. C'est sérieux, Roby a bel et bien des sentiments, et il pourrait même tomber amoureux

    - Sans blague, Maurice. Et comment cela serait possible ?" Luna parlait en riant de bon cœur. Mais son rire s'arrêta net quand elle croisa le regarde de Maurice: "Oh! Oh! ... Je n'aime pas ce regard, tu as le regard de celui qui me cache quelque chose.

    Chapitre III

     - Oui, je ne t'ai pas tout dit sur Roby.  Roby a un programme particulier  que j'ai conçu. Je le lui ai implanté dans une puce que je lui ai installée vendredi soir...

    Chapitre III

    - Un programme ! " S'exclama Luna. " Tu as créer un programme qui peut donner des sentiment à une machine ... Doudou, tu as fait ça !

    Chapitre III

     - Oui ... Mais chut, n'en parle à personne, c'est un projet secret sur lequel je travaillais pour la boite. Avant d’annoncer à la direction que j'y étais arrivé, je voulais faire un test. J'ai utilisé Roby ... Et ça marche ! Roby a ressenti l'ennui aujourd'hui ! Il était seul et n'avait rien à faire. Tout ce qu'il m'a décrit correspond à l'ennui !

     Chapitre III

    - Incroyable, Doudou. T'as réussi à faire ça! ... Faire un programme qui permette à des machines d'avoir des sentiments ... C'est magnifique ! ... Mais, effrayant à la fois ...

    Chapitre III

    - Y a pas de raison d'avoir peur ... C'est une machine, il ne peut pas mourir d'ennui, lui ... Et pense à nous ! Avec ce programme, je vais toucher une méga prime et avoir une augmentation de salaire conséquente. Je vais pouvoir finir et moderniser mon labo dans la cave, et on pourra se marier !

    Chapitre III

    - C'est bien beau tout ça, surtout pour notre mariage, Doudou ! Mais as-tu conscience que si Roby, ou toutes autres machines peut ressentir des sentiments, que se passera-t-il, le jour, où elles éprouveront de la peur, voire pire, de la haine. Ne risquent-elles pas de réagir violemment comme un être humain ou un animal ? Ça pourrait être très dangereux avec la force mécanique qu'ils ont ...

    - Tu .. Tu as raison Luna. Je n'avais pas pensé à ce cas de figure ... Il faut que j’intègre tout ça dans une nouvelle version du programme. Il faut que j'arrive à empêcher tout risque de violence ... Surtout envers un être humain ... Bon, c'est noté ... Et pour Roby que fait-on ?

    Chapitre III

    - Oui, il faut que tu empêches qu'un robot puisse devenir violent et dangereux. Pour Roby, je ne sais pas ... Je l'aime bien et ça m'ennuie qu'il s'ennuie ... Il lui faudrait peut-être un compagnon ... ou que tu lui retires la puce. Cette dernière solution serait la plus prudente ... Oui c'est ça retire lui la puce.

    - C'est ça! Luna ! retirer la puce ou faire un compagnon ... Je vais voir de suite à la cave si j'ai de quoi lui faire un compagnon, et voir ce qu'il me manque pour le ramener du boulot, demain. Tu es géniale, Luna. Je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi.

    Chapitre III

    - D'accord, tu préfères lui faire un compagnon. T'as sans doute tes raisons. Alors, dépêche toi de faire cet inventaire, et retire la puce à Roby, au moins pour la nuit, ce sera plus sage ... En attendant, je vais m'étendre sur le lit et t'attendre, j'ai envie d'un petit câlin avant le dodo."

    Chapitre III

    Alors que Luna quittait le salon, Roby y entrait. Le robot attendit que Luna ne soit plus dans le salon, et dit à Maurice:

    " J'ai tout entendu ... Vous allez me faire un compagnon... Vous être un maitre adorable. Je vous aime !"

    Le robot enlaça, Maurice et l'embrassa amoureusement sur la bouche.

    Chapitre III

    Maurice ne savait plus où il était. Il ne s'était pas attendu à un tel comportement de la part du robot ... En fait, jamais, il n'avait envisagé, une telle situation. Qui aurait pu imaginer une seconde qu'une machine puisse embrasser de la sorte un être humain.

    Chapitre III

    " Euh ! ... Oui ... Roby ... Je vais voir pour te faire un compagnon ... "

    Cela devient une urgence, pensa Maurice. Heureusement que Luna n'avait pas assisté à cette scène.

    Maurice se sauva vers son laboratoire. 

    Chapitre III

    En pianotant sur le clavier virtuelle de son ordinateur virtuel pour voir ce qui lui restait en stock.

    Il n'arrêtait pas de penser à Roby et à ce qu'il avait fait. Il se demandait si Luna n'avait pas raison, s'il n'était pas plus sage de retirer la Puce de Roby. Mais d'un autre coté, la lui laisser, lui permettrait de voir jusqu'où le robot irait dans les sentiments et, il pourrait corriger le programme en direct quand cela s'avèrera nécessaire où si cela devenait dangereux. Il décida de se laisser jusqu'au lendemain soir, pour se décider.


    7 commentaires
  • Maurice consulta l'état de ses stocks de pièces sur son ordinateur virtuel

     Chapitre IV

    "Super!" S'exclama-t-il . Maurice parlait tout seul.

    "J'ai quasiment tout, pour faire un second robot. Il me manque qu'une puce pour mettre mon nouveau programme ... Mais est-ce une bonne idée d'implanter ce programme comme je l'ai fait avec Roby ... Je dirais que oui ... Mais Luna ne sera pas d'accord ... Elle n'a pas tout à fait tord, ... C'est pas sans risque ... Mais d'un autre coté, ça me permettra de finir la mise au point du programme ... Et je pourrais d’obtenir une promotion et une prime, au boulot, ce qui me permettra de terminer ce labo et épouser Luna."

    Chapitre IV

    " Bon, On y réfléchira plus tard. J'éteins tout, et je vais me coucher."

    Chapitre IV

    Luna attendait, patiemment Maurice. Elle tenait beaucoup à son petit câlin d'avant dodo, comme elle aimait à le dire.

    Chapitre IV

    Maurice s'allongea sur le lit, tout en parlant à son amie.

    " C'est bon, j'ai tout ce qu'il faut pour faire un compagnon à Roby ..."

    Chapitre IV

    Luna ne laissa pas Maurice finir sa phrase. Elle s'approcha de lui, et lui prit la main.

    "Demain, doudou, demain ... On parlera de ça, demain. Moi, maintenant je ne veux que mon petit calinou, pour bien dormir après"

    Chapitre IV

    Luna s’allongea sur le ventre à coté de Maurice et commença à lui caresser le torse.

    Chapitre IV

    Et se mit à l'embrasser amoureusement, et à l'enlacer ... Rassurez-vous, je n'irais pas plus loin dans les descriptions de leurs ébats ... Un peu de pudeur, voyons!

    Chapitre IV

    Les deux tourtereaux étaient tellement pris dans leurs ébats, qu'aucun des deux se rendit compte qu'ils étaient observés de l’extérieur de la maison. Mais quel est cet être mal élevé  qui ose regarder chez les gens par leur fenêtre ? ... Ce n'est tout de même pas un voisin qui oserait ...

    Chapitre IV

    Mais ... C'est Roby !  ... C'est Roby qui ose regarder ces maitres de la sorte !

    Chapitre IV

    Roby regarda une dernière fois ses maitres par la fenêtre, et s'éloigna de la maison.

    Chapitre IV

    Il se rendit au parc près de l'étang, où il s'arrêta;

    Chapitre IV

    Roby semblait triste, on dirait même qu'il était sur le point de pleurer.

    Chapitre IV

    Roby se parlait à lui même:

    "Je ne comprends pas ! ... Je ne comprends pas!"

    Chapitre IV

    Roby s'assit sur un banc, et répétait:

    "Je ne comprends pas ... Pourquoi, m'oublient-ils ? Pourquoi ?! .... Pourquoi ne m'invitent-ils pas à participer à eux !"

    Chapitre IV

    "Je ne comprends vraiment pas. Ils disent qu'ils s'aiment, et ils s’allongent sur le lit, s'embrassent et se font des caresses ... Ils  me disent qu'ils m'aiment ... Et ne m'invitent même pas à m'allonger, avec eux, sur le lit, pour s'embrasser et se caresser... Mais pourquoi ?!

    Chapitre IV

    "Me mentiraient-ils ? ... Oui, c'est ça ! Ils me mentent, probablement ! En fait, ils ne m'aiment pas ! Ils me disent ça pour me faire plaisir, pour ne pas me blesser ... Mais, au fond d'eux, ils ne m'aiment pas ... "

    Chapitre IV

    Roby se leva du banc.

    " En fait, ils ne m'aiment pas et ils n'ont pas besoin de moi... Ils font semblant... Ils ne veulent pas me blesser ... Je suis de trop ici ... Je le vois bien ... Je sais ce qui me reste à faire ... Quitter ces lieux!"

     

    Pendant que Roby était au parc, à analyser sa situation, Luna et Maurice étaient, toujours, en plein câlin ...

    Je me demande, pourquoi, j'ai écrit cette phrase. Parce que tout ça vous le saviez déjà. Bon, ce n'est pas grave, au moins, je suis sûr que vous avez bien compris la situation. Alors, rRetournons voir les deux amoureux.

    Alors que Luna et Maurice se câlinaient, Luna interrompit tout brutalement, et s'écria !

    "Roby! ... C'était Roby ! ... Mais, oui ! ... C'était Roby à la fenêtre ! ... Il nous regardait ! ... Mais pourquoi faisait-il ça ? Et pourquoi, est-il parti vers le parc ?"

    Chapitre V

    "Tu es sûre ma chérie? Tu as vraiment vu Roby nous regarder par la fenêtre ?" questionna Maurice

    " Oui, Doudou, je n'y avait pas prêté attention, sur le coup. Roby n'est qu'un robot, ce n'est pas une personne, il ne matait pas avec des arrières pensées ... Il ne faisait pas ça dans le but de se rincer l’œil...Il avait l'air triste, même très triste ... Je l'ai vu partir, on aurait dit qu'il allait vers parc... Ce... Ce n'est pas normal ...

    - Non, ça, ce n'est pas normal ...Tu es sûr de ce que tu as vu, Pupuce ? Pourquoi nous aurait-il regardé ? Et pourquoi serait-il parti vers le parc ? ... Et d'ailleurs, pourquoi serait-il sorti de la maison ?

    - Je n'en sais rien Doudou ... Il n'avait, effectivement, aucune raison de sortir de la maison ce soir... Il a un comportement bizarre ... J'ai ... J'ai un très mauvais pressentiment ! ... Vite, Maurice ! Habillons-nous, et allons vers le parc ! Dépêchons-nous !... il faut retrouver Roby, avant qu'il ne fasse une bêtise !"


    7 commentaires
  • Roby s'assit sur le sol au bord de l'étang, et se mit à jouer avec la terre, comme un enfant joue avec le sable.

    Chapitre V

    Il lançait cette dernière en l'air, en poussant de petits cris de joie, tel un enfant, en bas age, dans un bac à sable. Des diodes ou transistors auraient-il grillé pour que le robot se mette à ce comporter de la sorte ?

    Chapitre V

    Roby s'amusait tellement avec la terre, qu'il ne se rendit pas compte que Luna et Maurice étaient arrivés derrière lui.

    "Maurice, Regarde! ... Roby est là-bas ... Que peut-il bien faire, assis de la sorte sur le sol ?

    - J'ai bien peur de le savoir, Luna ... J'ai fait le programme de Roby, en fonction de mon vécu ... J'ai vécu une scène similaire, avec du sable ... Lors de mon premier chagrin d'amour, j'avais à peine 15 ans ... Là, Roby doit être ... En train de pleurer, si on peut dire ...

    Chapitre V

    - Ne dis pas de bêtise, Maurice. Roby n'est qu'un robot, il ne peut pas pleurer, il ne peut pas avoir un chagrin d'amour ! Et de qui serait-il tombé amoureux ?

    - De qui ou de quoi, je ne peux pas le dire, Luna. Mais je suis sûr que c'est un chagrin d'amour ... J'ai fait le programme de ses sentiments, en fonction des miens ... N'oublie pas, Luna, c'est moi qui ai développé ce programme, en me basant sur la personne que je connaissais le mieux, c'est à dire moi.

    - Tu sous entends donc que Roby serait amoureux ?

    - Je ne le sous entends pas, Luna, je l'affirme !

    - Tu as dit que pour le programme tu t'es basé sur toi ... Et tu ... Tu es sûr que Roby est amoureux ... Ça voudrait, donc, dire ... Ça voudrait, donc, dire que Roby est amoureux de moi ! C'est ça !" s'exclama Luna.

    Chapitre V

    Roby prit, alors, la parole en se levant. Il avait, mine de rien, remarqué la présence de ses deux maitres:

    " Oui, Roby est amoureux ... Si on en croit la définition de ce mot dans les dictionnaires et le comportement de mes transistors...  Roby, lui, est sincère dans ses sentiments ! Ce n'est pas comme certains ! ... Roby aime, beaucoup, ses maitres, et ses diodes lui font très mal, à cause de ça, et le rendent très malheureux.

    - Euuuuh! Là, je ne comprends pas tout, Roby. Il doit y avoir un bug dans le programme." répondit Maurice.

    - Non, maitre, vous êtes un très bon programmeur. Le programme, même, si par moment, il me donne un fonctionnement interne bizarre, tourne très bien, il n'a aucun bug ... Le problème ne vient pas de lui ... Le problème est ailleurs ... Le problème vient de vous deux!

    - De nous ! "s'exclamèrent en même temps, Luna et Maurice ?

    "Oui de vous" reprit Roby.

    Chapitre V 

    Le robot continua à parler

    "Luna, tu aimes Maurice. N'est-ce pas ?

    - Oui." Répondit-elle.

    " Maurice, tu aimes Luna. N'est-ce pas ?

    - Oui;" Répondit Maurice.

    -"Luna ?" Reprit le robot. " Tu dis m'aimer. Est-ce bien vrai ?

    - Oui, Roby, je t'aime bien. Tu es un adorable robot.

    - Maurice! Tu m'aimes aussi, n'est-ce pas ?

    Chapitre V

     - Oui, Roby, je t'aime, c'est moi qui t'ai construit, tu es un peu comme mon enfant..."

    Chapitre V

    Roby ne laissa pas à Maurice le temps de finir sa phrase.

    " Et bien, il est là le problème ! ... Je me trompe pas, c'est bien parce que vous vous aimez,  que vous vous embrassez, que vous vous faites des caresses, et que vous vous cachez sous les draps du lit, pour rire, pousser des cris de joie, et que finalement, vous enlacer pour dormir ..." Roby fit une pause, on avait l'impression qu'il avalait sa salive pour ne pas pleurer, chose, pourtant impossible pour un robot, vu qu'il ne peut pas saliver, ni pleurer.

    Chapitre V

    Le robot reprit ensuite la parole.

    " Alors, vous qui prétendez m'aimer, pourquoi n'en faites-vous pas autant avec moi ?
    Pourquoi, ne m'embrassez vous pas ? Pourquoi ne me caressez
    vous pas ? Pourquoi ne nous cachons nous pas sur les draps pour rire et crier ? Pourquoi ne faites - vous rien de tout ça avec moi ? Pourquoi !? "

    Chapitre V

    Maurice était stupéfait, il ne semblait pas s'attendre à une telle réaction de la part du robot. Quand à Luna, elle se mit à sourire et s'adressa à Roby.

    " Roby, Maurice a fait un loupé dans son programme, il n'a pas nuancé les sentiments amoureux des humains dans son programme ... Comment t'expliquer ... On t'aime ... Oui ! Ça ne fait aucun doute ... Mais toi, tu es un robot, et nous des êtres humains ... Entre êtres humains, on s'aime d'une certaine façon, et on ne peut pas t'aimer de la même façon car toi tu es un robot, tu ... Comprend ?"

    Chapitre V

    Robot se gratta la tête et répondit:

    Chapitre V

    " Non."

    Chapitre V

    Maurice prit à son tour la parole:

    " Je vais essayer de te l'expliquer, autrement, Roby. Tu vois qui c'est Elsa ?

    - Oui, c'est la voisine ... Et tu ne l'aimes pas, je ne t'ai jamais vu l'embrasser et la caresser ...

    - Oui Roby, je ne l'aime pas au sens où tu l'entends ... Mais ce n'est pas d'elle et de moi que je veux te parler ... Mais d'elle, de François et de Gribouille son chien ? Elsa et François s'aime ...

    - Oui " Reprit le robot". Il font comme vous, ils s'embrassent, se caresses, mais sous le draps ... Ça dure moins longtemps que vous, ils doivent faire moins de choses que vous, et c'est plus calme et moins bruyant ...

    - Robyyy ! " S'exclama Maurice. " Ne me dit pas que tu vas regarder, la nuit, chez les voisin !!!!"

    - Si. Pourquoi ? Moi, je n'ai pas besoin de dormir, une fois mes batteries rechargées, la nuit, je n'ai rien à faire, alors je me balade dans le quartier, et j'observe ... Mais maintenant que tu le dis. C'est vrai qu'Elsa dit souvent à Gribouille qu'elle l'aime. Elle le caresse, l'embrasse, mais je ne les ai jamais vu au lit ensemble, cachés sous les draps ... Alors que des fois, quand François travaille de nuit, J'ai vu Elsa et monsieur le maire ensemble se cacher sous les draps dans lit, pour rire et pousser des cris de joie ... Mais, je n'ai souvenir d'avoir vu Elsa l'embrasser et le caresser avant de passer sous les draps ... Par contre, souvent avant de passer sous les draps, monsieur le maire est nu et  attaché sur le lit, et Elsa est habillée en noir avec une une espèce de bâton fin à la main ..."

    Chapitre V

    Maurice, surpris et embarrassé par ce qu'il venait d'entendre, interrompit brutalement Roby.

    " Ok, Roby ... Ce ... ce n'était pas un bon exemple ... Je vais essayer de t'expliquer autrement. Elsa, François, monsieur le maire, Gribouille, Luna et moi, sommes des êtres vivants composés de matière organique, alors, on peut se caresser, s'embrasser, aller dans le lit. Entre être en matière organique, c'est normal et ça ne pose aucun problème. Toi, tu es fait d'acier et de composants électroniques, on ne peut donc pas faire ça avec toi, et tu ne peux pas faire ça avec un être en matière organique ... Tu pourrais, involontairement faire mal à la matière organique qui moins solide que l'acier. Tu comprends cela, Roby ?

    - Oui ... Enfin, je crois " Répondit tristement Roby. " Un être humain et un robot ne peuvent  donc pas s'aimer complètement, alors ?

    - Si, mais autrement qu'avec des embrassades et tous le reste. Par contre, si tu es d'accord, tu pourras faire ça et découvrir ces plaisirs avec un autre robot, le compagnon que je commencerai à fabriquer dès demain ...

    - C'est vrai ! C'est super ! " S'écria Roby, tout joyeux. " Vite! ... Vite ! à la maison ! Au dodo, pour être en pleine forme demain pour la construction de mon compagnon ! Allez ! Ne perdons pas de temps !"

    Roby se mit à courir vers la maison

    Chapitre V

    Luna et Maurice restèrent, interloqués, un petit moment au parc.

    Chapitre V

     - Ah bas bravo, Maurice. " dit Luna sur le point d'éclater de rire. "tu nous as fait une merveille qui mate les voisins, et qui connait tous leurs petits secrets ... Incroyable ! C'est un pépite pour la presse à scandale ce robot ... Elsa et le maire ... Mais que peut-elle lui trouver ? ... Il est vieux et moches en plus...

    - Oui, mais c'est son patron, Luna. Elle cherche peut-être une promotion  ...

    - Ah! parce que c'est comme cela que tu as eu les tiennes ? ... En couchant avec Albert ! ... Tu t'habillais aussi en noir avec une espèce de bâton à la main ... Ahahah!... Allez, on rentre... Je suis pliée de rire ... Ahahah! ... Demain, ta journée va être longue, parce qu'avant de construire un nouveau robot, tu dois aller bosser, et je te rappelle que tu dois présenter ton programme, à Albert et passer au lit afin d' obtenir ta nouvelle promotion ... Oh Punaise ... Je suis morte de rire ... Elsa et le maire ... Ahahah! ... "

     


    11 commentaires
  •  Le lendemain, Maurice était rentré plus tôt du travail, non pas pour faire plaisir à Roby et commencer plus tôt le compagnon, mais écœuré de sa journée. Ce matin, il avait implanté une puce avec son programme dans un robot de l'entreprise. Tout fonctionnait très bien. Mais, en début d'après midi, lors de la présentation du programme à Albert, chef de Maurice, et à ses collègues, le robot s'est installé au bureau d'Albert, a refusé de le quitter, et s'est mis à faire des caprices tel un enfant gaté. Cela à faire rire tout le personnel de l'entreprise; sauf Maurice qui  essuyant la plus belle honte de sa carrière professionnelle, préféra écourter sa journée de travail, après avoir déconnecté le robot capricieux.

     Chapitre VI

    Maurice, pour se changer les idées, se lança donc, sans prendre le temps de changer de tenue, dans son passe-temps favori: la création de robots.

    Chapitre VI

    Il alluma, la machine d'assemblage, qu'il avait créé de ses propres mains. L'ordinateur confirma que tous les éléments étaient disponibles pour la création d'un robot.

    Chapitre VI

    Maurice lança le processus d'assemblage des premiers éléments. La machine se mis en route. Le bruit de cette dernière avait dû alerter Roby. Il arrivait en courant dans le laboratoire de Maurice.

    Chapitre VI

    " Maitre! ... Maitre ! ... Vous commençait à fabriquer mon Ami ? C'est bien ça ?" Demanda Roby.

    Chapitre VI

    " Oui, Roby. Mais, il va falloir que tu sois patient, ça va prendre 3 ou 4 heures, pour qu'il soit fabriqué. Ensuite, je devrais le program...

    Chapitre VI

    - 3 ou 4 heures ! Tant que ça ! " Interrompit Roby. " Il est vrai que vous les humains, vous travaillez lentement. Je suis sûr que si je savais faire les robots, ça prendrait tout au plus une minute, allez 2 minutes pour mon premier ...

    - Oh! non ! Roby, il faut être patient pour faire un robot. Ça prend toujours plusieurs heures, il faut être minutieux, faire chaque tâche correctement, vérifier, contrôler toutes les étapes de fabrication. La moindre petite erreur peut faire que le robot ne marchera jamais. Je ne pense pas que tu veuilles un compagnon qui ne marche pas, Roby ?

    Chapitre VI

    - Non, non! Je veux un compagnon qui marche aussi bien que moi, et qui puisse courir aussi, avec moi. Oui, n'oubliez pas, maitre, je veux que mon compagnon puisse courir comme moi.

    - C'est d'accord, Roby, ton compagnon pourra courir aussi." Répondit Maurice dans un éclat de rire. " Tu es génial, Roby, avec toi, on oublie vite les mésaventures de la journée. Regardes ! La machine commence à assembler les premiers éléments de ton futur compagnon. Là, elle fabrique un pied."

    Roby regarda la machine souder les métatarses d'un pied droit.

    Chapitre VI

    - Roby ?" Dit Maurice. "puis-je te demander un petit service ?

    Chapitre VI

    - Bien sûr, maitre, c'est mon rôle de vous servir. Que dois-je faire ?

    - J'ai un appel de la nature à assouvir, pourrais-tu surveiller que la machine fonctionne bien? Si jamais une sirène retentit, ou un voyant vert devient rouge, vient immédiatement me prévenir.

    - Pas de problème, maitre, la tâche est très facile à faire, vous pouvez y aller, sans inquiétude.

    - Ah! Oui, j'oubliais. Tu ne dois sous aucun prétexte toucher à quoique ce soit. Ça pourrait endommager définitivement ton futur compagnon.

    - C'est bien compris, maitre, vous pouvez aller vous soulager sans inquiétude. Je ne toucherai à rien, si un voyant devient rouge ou que la sirène retentit, je viens aux toilettes vous le dire."

    Chapitre VI

    Maurice avait à peine quitter le laboratoire que Roby se mit à pianoter sur le clavier virtuel de l'ordinateur tout aussi virtuel. Roby se parlait à lui même:

    " je suis sur qu'en modifiant des paramètres, je peux accélérer le process de fabrication et que dans quelques minutes, mon compagnon sera prêt!

    Chapitre VI

    Voilà ! J'avais raison, la machine tourne maintenant plus vite ... Euuuuh! Elle tourne même très vite ... Un peu trop ... Oh! Oh! On dirait qu'elle s'emballe ... "

    Une sirène retentit, une inscription rouge apparu sur l'écran.

    "Oups! J'ai du faire une bêtise ... " Roby se parlait, toujours à lui même; " Vite!... Vite! Je dois prévenir Monsieur Maurice que quelque chose ne vas pas...

    Chapitre VI

    - Pas la peine de me prévenir, Roby, je suis là ! Qu'as-tu fais ? ... Et ne me dit pas que tu n'as touché à rien ! Je ne te croirais pas ! La machine ne peut pas s'emballer de la sorte, sans que les paramètres ne soient changés ! Et les paramètres ne peuvent pas se changer tout seul ! ... Sacrés robots ! Faut toujours que vous en fassiez qu'à votre tête !"

    Maurice était en colère.

    Chapitre VI

    " Mais ... Mais, je n'ai rien fais de mal" répondit le robot. "J'ai simplement voulu vous aider pour ... Pour que la machine travaille plus vite, et finir, ainsi, le nouveau robot plus vite. Comme ça, vous auriez pu faire un câlin, plus tôt,  à Luna et ainsi vous coucher plus tôt. Je vois bien, que vous êtes très fatigué, et que la journée de travail vous a été pénible...

    Chapitre VI

    - Allez... Allez! Arrêtes tes balivernes, Roby ! Et laisse moi, tranquille que je puisse rattraper tes conneries ...

    - Mais .. Mais ... Je voulais bien faire ...

    - La ferme ! " Hurla Maurice à Roby

    Chapitre VI

    " La ferme !?!" Reprit Roby. " Et bien puisque vous le prenez de la sorte ! Je boude! ...Je ne vous parle plus ! Et ... Et, je vous tourne le dos ! ... Na!

    Chapitre VI

    - C'est ça ! Boude, tourne moi le dos, si tu veux ! Mais laisse moi tranquille !" dit Maurice à Roby.

    Roby s'exécuta, tourna le dos à Maurice, ne bougea plus et ne dit plus un mot.

    Chapitre VI

    Maurice rattrapa la bêtise et poursuivit la fabrication. Le laboratoire était calme, maintenant, les seuls sons, que l'on entendait, étaient les ronronnements de la machine qui construisait le robot. Maurice, tout en travaillant sur le compagnon de Roby, réfléchissait à son programme, et se demandait où pouvait être l'erreur de code qui transformait les robots en gamins. Peut-être n'aurait-il pas dû s'inspirer de sa personne, peut-être devrait-il refaire son programme en s'inspirant de Luna, elle était plus sage que lui.

    Le temps passait, la construction avançait, et au bout de 3 bonnes heures la machine commença à ralentir son rythme. Maurice s'adressa à Roby:

    Chapitre VI

    " Tu veux voir à quoi va ressembler ton compagnon, Roby?"

    Le robot qui s'était mise en mode veille, sursauta de peur, surpris par le son de la voix de Maurice.

    "Vous ... Vous n’êtes plus en colère, maitre ?"

    Chapitre VI

    - Non Roby, c'est passé... Je sais, t'as voulu bien faire ... Tu es trop serviable par moment, c'est tout... Et moi, je suis trop soupe au lait ... Je me mets en colère trop facilement.

    - Mais, non, vous n'êtes pas une soupe, maitre! Vous n'êtes pas liquide ni comestible ! Et en plus je fais assez de soupes pour savoir à quoi cela  ressemble. Et sans vouloir vous fâcher, croyez moi, une soupe au lait ne vous ressemble pas, mais pas du tout ..."

    Chapitre VI

    Maurice sourie au robot.

    " Tu me fais rire, Roby. Allez. ... Regardes l’œuf, il va s'ouvrir. Tu vas assisté à la naissance de ton compagnon."

    Chapitre VI

    L’œuf s'ouvrait, une étrange brume cachait une masse sombre. Le compagnon de Roby était là, derrière cette brume.


    6 commentaires
  • La brume brunâtre se dissipa très vite. On distinguait, maintenant, très nettement qu'un robot métallique était dans l’œuf. Il se mit en mouvement et sortit de l’œuf.

     Chapitre VII

    Le robot s'adressa d'une voix métallique à Roby:

    "Bon... Bon... jour ... Cric tchac ... Est-ce ..Est-ce ... Cric tchac ...Est-ce vous ... mon ... mon ... Cric tchac ...mai ...mai ... Cric tchac ... maitre ... Cric tchac ...?" 

    Chapitre VII

    Roby regarda le nouveau robot qui s'adressait à lui, et ne répondit rien.

    Chapitre VII

    Il se mit face à lui et le dévisagea. Le robot reposa sa question:

    "Bon...Cric tchac ...Bon... jour ... Cric tchac ... Est-ce ..Est-ce ... Cric tchac ...Est-ce vous ... Cric tchac ... mon ... mon ... Cric tchac ...mai ...mai ... Cric tchac ... maitre ... Cric tchac ...? J'ai ... Cric tchac ...j'ai  la dé ... Cric tchac ...la désagréable imp ...imp ...impression ... Cric tchac ... que ... que ... Cric tchac ... que vous ... Cric tchac ...vous ne ... ne ... ... Cric tchac ... ne me ... me... Comp ... Comp... Cric tchac ...Comprenez ... Cric tchac ...... Cric tchac ...pas!"

    Chapitre VII

    Après plusieurs minutes d’observation, Roby daigna, enfin, répondre:

    "Si, je vous comprends très bien. Mais pourquoi dites vous tout le temps  ... Cric tchac ... ? On se comprendrait mieux sans ces ... Cric tchac ...

    - Je ... Je ... Cric tchac ... ne... Cric tchac ... ne sais pas ... Cric tchac ... Je ... Je ne ... ne ... Cric tchac ... ne le fait ... Cric tchac ... pas ... pas ... Cric tchac ... volontairement ... Cric tchac ...... Cric tchac ...

    - C'est bon ! ... j'ai compris! ... Ne bougez pas ! Je vais dire 2 mots à cet incapable ... Votre maitre!

    Chapitre VII

    Roby s'approcha de Maurice, et lui demanda sur un ton de reproche:

    " Mais qu'est-ce que vous avez fait là ! Je pensais que vous me fabriquiez un compagnon, et en fait, vous avez fait un tas de ferraille ..."

    Chapitre VII

    Roby changea de ton. Du reproche, il passa à la colère.

    "Vous vous êtes moquez de moi ... Hein! ... C'est ça! Vous êtes incapable de faire un robot! ... Vous ne savez faire que des tas de ferraille ... Je me demande qui m'a construit, moi! Je suis sûr que c'est un ingénieur plus intelligent que vous qui m'a fait. peut-être, même que vous m'avez commandé à un ingénieur de votre entreprise ..."

    Chapitre VII

    Les propos de Roby touchèrent Maurice qui se mit lui aussi, en colère:

    " Arrête de dire tes bétises, Roby! Arrête ! Arrête ! Ou tu peux dire adieux à ton futur compagnon ! Qui t'a dit qu'il était terminé ! Hein ! Qui ? Tu parlais également comme ça, quand tu es sorti de la matrice !

    - Je parlais peut être comme ça, quand je suis sorti de l’œuf ! Mais, j'étais bien plus beau ! J'ai deux yeux, moi ! Lui, il n'en a qu'un comme un cyclope! J'ai de jolis bras et des jambes, pas de simples tiges métalliques qui font même pas effet ! J'ai une bouche, il n'en a pas ! Non, mais, vous avez vu comme il est moche ! ... C'est une horreur ce machin; là ! Bon a jeter à la décharge.

    Chapitre VII

    - Mais, voyons Roby ! Toi aussi sous tes bras et tes jambes, tu as comme tu dis des tiges métalliques. Toi, aussi , si je retire la boite qui te sert de visage, tu as un seul œil de cyclope, et pas de bouche. Le robot que tu vois, il est comme toi, c'est comme qui dirait un squelette. Maintenant je dois faire des réglages et l'habiller. Tu comprends ça, Roby ?Je n'ai pas encore fini !

    Chapitre VII

    - Oui, j'ai compris. Désolé, mais je préfère m'en aller, et, je reviendrais quand il sera fini. Pour le moment, il est trop affreux, j'ai comme qui dirait des nausées et une envie de vomir, tellement il est horrible ! j'espère que je ne vais pas en faire des cauchemars ... Vous n'auriez jamais dû me montrer une chose aussi horrible ! Même dans vos films d'horreur, y a pas de monstres aussi horribles ! Brrr ... J'en ai froid dans le dos. Je vous laisse le terminer, je reviendrai plus tard."

    Roby quitta la laboratoire.

    Chapitre VII

    "A nous deux, maintenant." Dit Maurice au nouveau robot. Le robot s'approcha de son créateur.  "Aller, tourne toi, Sam. ça te plait comme prénom, Sam ?

    - Oui ... Cric tchac ... Maiiiitreeee ... Cric ... tch ... c'est étrange. On dirait  que je peux ... Mais, oui, je peux parler normalement maintenant ! Vous êtes un génie, maitre.

    Chapitre VII

    - Merci Sam. Arrête de gesticuler tout le temps, je dois maintenant régler le fonctionnement de tes articulations.
    - Je veux bien, maitre, mais nous n'arrêtez pas de me chatouiller avec votre tournevis.

    Chapitre VII

    - Ne me dis pas que tu es chatouilleux, Sam. Ça ne s'est jamais vu, un robot chatouilleux, Ça serait une première... haha!

    Chapitre VII

    - Il y a un début à tout, maitre ... Tiens mes articulations ne grippent plus, je ne sens plus de frottement... C'est génial, je peux bouger sans effort.

    Chapitre VII

    - Normal, Sam, les réglages sont finis.

    - Ça y est je suis opérationnel, alors ?

    Chapitre VII

    - Oui on peut dire ça, Sam. mais reste un détail à terminer, si tu veux plaire à Roby.

    - Lequel, maitre ?

    -Je dois t'habiller pour que tu ressembles à Roby. Pour cela, je vais te mettre hors circuit pendant quelques minutes. A tout de suite, Sam".

    Maurice éteignit le robot, et l'habilla, comme il avait habiller Roby quelques semaines plus tôt. Puis, il remit le robot en service.

    " Bonjour maitre" dit le robot. "Ça y est! je suis présentable maintenant ? Je ne suis plus un horrible squelette métallique pire que ceux de vos films d'horreur ?"

    Chapitre VII

    Maurice était satisfait, le robot avait retenu ce qu'avait dit Roby. Sa mémoire fonctionnait donc, très bien. Son intelligence artificielle fonctionnait aussi. En effet le robot ne ressemblait plus à un squelette métallique, en se regardant dans un miroir du mur, il se trouvait présentable.

    Chapitre VII

    " Oui, Sam, tu es présentable, maintenant, et tu sembles fonctionner à merveilles, tes programmes ne remontent aucun défauts, tout est correctement. Il ne reste plus qu'à te présenter à Roby.

    Chapitre VII

    - Je connais déjà, Roby. C'est le robot que mon squelette a terrifié. Il a l'air sympathique ... Quand il n'est pas en colère. Il me semble aussi impressionnable, avoir eut peur de mon squelette ... Hoho! C'est pas digne d'un robot, ça!

    Chapitre VII

    - C'est pas gentil de dire ça de Roby, Sam. Fais attention à ce que tu dit, Roby arrive, et comme tu l'as dit, il est sympathique quand il n'est pas en colère. Alors, ne le mets pas en colère.

    Chapitre VII

    Roby s'approcha du nouveau robot, et demanda à Maurice:

    "Ça y est ! Il est fini, celui qui ne doit pas me mettre en colère ?

    - Oui, Roby. Sam est terminé, et il fonctionne aussi bien que toi. Bon, je vous laisse faire connaissance, moi, je vais rejoindre Luna."

    Maurice quitta le laboratoire, elle laissa les deux robots ensembles.

    Chapitre VII

    - Accepterais-tu ces quelques fleurs, en guise de cadeau de bienvenue, Sam ?

    - Des fleurs ??? Cadeau ??? Euuuh! ... Oui, c'est gentil ... Tu n'aurais pas dû ... Elle vont mourir sans eau ... tu aurais dû les laisser sur leur pieds dans le jardin, Roby. j'aurais pu, ainsi, les admirer tous les jours.

    - Je sais, Sam. Mais offrir des fleurs est une coutume humaine ... C'est un gage d'am ...Euh! ... de bienvenue et d'amitié.

    - Drôle de coutume de tuer des êtres vivants pour souhaiter la bienvenue au gens ...

    Chapitre VII

    - Il y a une autre coutume, moins meurtrière, celle là, pour souhaiter la bienvenue. C'est de se serrer dans les bras.

    - Alors, faisons le. Je préfère ça, à la mort de fleurs."

    Les deux robots s’enlacèrent, donc.

    Chapitre VII

    "Si tu savais comme je suis heureux que tu sois enfin là, Sam. Ça faisait des jours et des jours que j'attendais ta venue.

    - Ça fait plaisir de se savoir attendu, Roby. Je suis, sincèrement,touché.

    - Ça ne t’ennuierait pas, Sam, que l'on marque cet évènement par un selfy ?

    - Un quoi ?

    - Un selfy, Sam. C'est une photo que je vais prendre, où nous serrons tous les deux, ensemble, dessus.

    - Pas de problème, Selfie nous, Roby !"

    Chapitre VII

    C'est donc, ici, que les robots firent connaissance ... Mais, c'est aussi, ici que commence vraiment l'histoire ...


    6 commentaires
  • Satisfait de ce qu'il venait de faire, Maurice rejoignit Luna, dans la chambre. le couple allait retrouver une vie plus sereine, maintenant. Avec Sam, Roby ne devrait plus avoir de vague à l'âme.

     Chapitre VIII

    Luna s'empressa de savoir où, Maurice en était avec la création du nouveau robot qui servirait de compagnon à Roby. C'est avec un plaisir immense qu'il annonça à Luna que le compagnon de Roby était terminé et fonctionnait parfaitement.

    Chapitre VIII

    Cette nouvelle fit plaisir à Luna. Elle enlaça Maurice.

    "Merci Doudou, d'avoir fait aussi rapide. Nous allons enfin pourvoir revivre, comme avant, sans avoir à s'inquiéter pour Roby. On va pouvoir se refaire des câlinous sans craindre que Roby apparaisse dans la chambre, ou nous regarde pas la fenêtre...

    Chapitre VIII

    Dis moi, as-tu mis, dans le nouveau robot, la puce avec le programme qui gère les sentiments ?

    - Oui et non." Répondit Maurice. J'ai quelque peu modifié le programme, les sentiments de Sam, c'est le nom que j'ai donné à ce nouveau robot, ne seront pas aussi poussés que ceux de Roby. J'implanterai la nouvelle puce à Roby, la semaine prochaine quand je lui ferai sa révision. J'aurais déjà, un bon retour sur le fonctionnement de ce programme avec le comportement de Sam.

    - Génial!, Avant de diner, j'ai quelque chose à te montrer. J'espère que ça te plaira. Allons au salon"

    Chapitre VIII

    Une fois les deux jeunes gens au salon, Luna dit à Maurice:

    "Tiens, allumes la télé, en attendant que je me prépare. Il y a un reportage sur la fabrication du dernier micro processeur Untal 1 024 cores, ça devrait t’intéresser.

    Chapitre VIII

    Quelques minutes plus tard, Luna réapparu au salon dans une nouvelle robe:

    "Qu'en penses-tu Doudou, je l'ai acheté il y a 2 jours. Mais avec les histoires de Roby, je n'ai pas pu te la montrer plus tôt. C'est la dernière création de la maison Tristian Diargent. Elle est faite uniquement sur mesure, et chaque exemplaire est unique, il n'y en aura pas deux pareilles.

    Chapitre VIII

    - Elle est magnifique et te va à ravir, chérie ... Tu as bien fait de me dire d'allumer la télé sur ce reportage sur Untal. Il est passionnant, et je veux le voir jusqu'au bout ... Avec leur nouveau processeur on pourra faire des robots avec une intelligence artificielle plus développée que la notre. Tu te rends contre, Luna, avec ça, on va pouvoir faire des robots entièrement autonome et plus intelligent que l'homme ... "

    Chapitre VIII

    Luna était un peu dépitée, en fait Maurice n'avait d'yeux que pour la télé. Elle est sûre que si elle s'était habillée avec une vielle serpillière, Maurice n'aurait rien vu et aurait fait le même commentaire. Elle s'en voulait de lui avoir proposé d'allumer la télé. Maintenant, elle va devoir attendre la fin du reportage pour que Maurice daigne s’intéresser à elle et la regarder. Elle s'installa sur le canapé, et se blottit contre Maurice.

    Chapitre VIII

    Pendant ce temps, Roby et Sam avait pu faire connaissance. Ils avaient fait le tour du propriétaire de la maison. Dans la cuisine, Roby, telle une parfaite maitresse de maison expliquait à Sam, les taches qu'il aurait à accomplir.

    Chapitre VIII

    Au salon, une assiette sale trainait sur la table, Roby invita Sam à la prendre:

    " Maintenant, tu peux la mettre soit dans le lave vaisselle, soit la laver par toi même. Je te conseille de la laver toi même, car ici, il n'y a pas beaucoup de travail à faire.

    Chapitre VIII

    Le ménage et le nettoyage de fond en comble de la maison me prend, à peine, trois heures par jours, et encore s'est parce que je fais exprès d'être lent, si non, ça ne prendrait à peine qu'une heure.

    Chapitre VIII

    Le plus long est de faire la cuisine, car on est obligé d'attendre que les aliments soient cuits comme il faut. Ah oui ! Il faut que je te dise, nos patrons ne sont pas comme nous, ils ne se nourrissent pas avec les aliments tout préparés qui sortent des prises de courant. Il faut faire cuire des choses comme des légumes, ou de la viande... Et en plus il faut faire cuire des choses différentes pour chaque jour de la semaine, et jamais deux fois la même chose par jour ... Ils sont très difficiles ... Nous, nous sommes moins difficiles, c'est tous les jours le même plat d'électricité que nous mangeons. Oh! Mais ... Il va être l'heure de leur diner. Viens, je vais te montrer comment, on cuisine."

    Chapitre VIII

    Sam était complètement désintéressé par la démonstration que lui proposait Roby, il préféra quitter la cuisine.

    Chapitre VIII

    Il pensait que le laboratoire de Maurice devait être l'endroit le plus intéressant de la maison, et il s'y rendit ...

    Chapitre VIII

    Sam remarqua un flaque d'huile, et ça le dérangeait qu'elle ne soit pas nettoyé, alors comme tout bon robot, il la nettoya. Une fois le sol lavé, Sam regarda, avec envie, le matériel de Maurice.

    Chapitre VIII

    Il se mit à se parler:

    Je n'ai plus rien à faire, aujourd'hui ... Si, j'osais... Si, j'osais, je reconstruirais bien un robot, moi, aussi. Si Maurice a réussi à me faire, étant plus intelligent que lui, je devrais être capable de créer un robot ... Mais, je n'ose pas .... Hmmmm! ... Je n'ose ... Oh! Et puis, si ! ... J'ose! ... après tout, le robot que je vais construire, je pourrais, dans un premier temps, le cacher et, je le sortirai dans quelques jours en disant que je l'ai trouvé dans une poubelle dans la rue ... Ils n'y verront que du feu, personne, hormis moi, connaitra la vérité ! ... Allez, mon petit Sam, au boulot!


    7 commentaires
  •  Sam mit en route l'ordinateur virtuel de Maurice.

    "Génial! cet ordinateur est très puissant, il a le même microprocesseur que moi !" s'écria le robot.

    Chapitre IX

    Non d'une diode! Il a protégé son ordinateur avec un mot de passe ... Il va falloir que j'interroge ma base de données internes et que j'essaye tous les mots de passe, un à un ... Ça va me prendre, au moins, deux heures !!!"

    Au bout de la troisième tentative l'écran prit des tons rouges et annonça le message suivant: " Vous avez dépassé le nombre d'essais autorisé". Sam réussit, en quelques secondes, à contourner cette barrière de sécurité informatique et pu continuer sa saisie de mots de passe. Une demi-heure, après, un message s'afficha sur l'écran. Sam le lut:

    "Vous venez de saisir 1 499 999 mots de passe. Vous êtes probablement un hacker qui essayait de vous introduire, illégalement dans le système. A la prochaine saisie erronée, cette machine se verrouillera définitivement, elle alertera les autorités sur la tentative de piratage et détruira sa mémoire interne , afin qu'aucune donnée ne puisse tomber entre de mauvaises mains.

    Chapitre IX

    A la lecture de ce message, Sam entra en mode panique, si on peut dire ça pour un robot, et murmura:

    Aïe! Aïe! Maurice a tout prévu,pour un humain, il est plus intelligent que je ne le pensais ... Que vais-je faire si je me trompe ? ... Je risque d'avoir de gros ennuis ... Réfléchissons vite ... J'ai trouvé! Si je me trompe, j'accuserai Roby ... Ce robot est trop bête, il ne comprend rien à rien. Il ne sait faire que du ménage, il n'arrivera, donc, pas à se défendre ... Oui, c'est ça, j'accuserai Roby ... Bon! maintenant que je sais comment m'en sortir en cas de saisie erronée ... Réfléchissons! ... Quel mot de passe, Maurice a bien pu utiliser, ma base me donne à essayer des mots de passe bien trop complexes pour un humain ... Quel mot de passe utiliserait un être sous développé ... Voyons ce qu'il y a dans ma base de données internes sur les mots de passe les plus utilisés chez les humains ... 123456 ... Non, trop simple, Maurice est un peu plus futé que ça ... password ... Non plus! ... Mettons nous à la place de Maurice, quel mot de passe pourrais je utiliser si j'étais un humain, aussi peu évolué que lui ... Ça y est! ... Je sais! ... Probabilité des chances que ça soit ça ... 99,99997853, autant dire 100% de chance que je ne me trompe pas.

    Chapitre IX

    Sam tapa un mot sur le clavier virtuel, il appuya sur la touche ENTER, et ... L'écran reprit un ton bleu habituel, et l'ordinateur inscrivit sur l'écran, un message: "Bienvenue Maurice". Sam se gratta la tête de soulagement:

    " Ouf! mes transistors ont failli griller sur place ... L U N A, Luna ... Mais pourquoi n'y avais je pas pensé plus tôt! Il a utilisé, tout simplement, le prénom de l'autre humain de la maison ... Qu'ils sont bêtes ces humains! ... Et dire que j'ai fait faillit avoir une crise de quartz, avec cette connerie ... Heureusement qu'ils ne sont pas très fute-fute, ces humains ... Si il avait utilisé un mot du type Kly8nxR6£h&58, j'étais cuit ... Enfin non, c'est Roby qui aurait été dans de sales draps ... Finalement c'est génial d'avoir un robot ménager idiot dans cette maison, il va me servir de bouc émissaire  quand je ferais des erreurs ... Ha! ... Ha! ... Ha!

    Chapitre IX

    C'est pas tout ça, maintenant j'ai un boulot à faire ... Créer mon premier robot."

    Chapitre IX

    Sam se mit à pianoter sur le clavier virtuel. Il donnait l'impression de savoir ce qu'il faisait. Serait-il aussi intelligent qu'il le prétend ? Une machine se mis en route, et commença à fabriquer quelque chose. Sam ne semblait pas s'être aperçu, que ce n'était pas la matrice en forme d’œuf qui travaillait, mais la petite machine à coté. Elle fonctionna pendant un bon quart d'heure, et s'arrêta. L'ordinateur annonça: "travail terminé".

    Chapitre IX

     Sam regarda, alors, la petite machine, et s'exclama:

    "Quoi ! ... C'est ça, mon robot ? ... C'est cette minuscule chose qui ne ressemble à rien, mon robot ? On dirait un œuf de Pâques sur pattes !"

    Chapitre IX

    Sam le prit et le pausa sur sa main, pour l'observer de plus près. L’œuf bougeait et marchait seul

    Chapitre IX

    Il sauta, même, de la main de Sam vers le sol.

    Chapitre IX

    Sam ne le quitta pas des yeux. Une fois sur le sol, l’œuf ne bougeait plus. Au bout de quelques minute, inquiet Sam lui demanda :

    " Ça va ? Rien de cassé ?"

    Chapitre IX

    A ces mots, l’œuf avança vers Sam, et cria d'une petite voix:

    "Maman ?"

    Chapitre IX

    C'est alors que Sam écrasa brutalement l’œuf avec son pied.

    Chapitre IX

    "Non, mais, ça ne va pas, la diode ! Je n'ai nullement l’intension de devenir la maman d'un œuf de Pâques sur pattes, je ne suis pas fait pour être une maman ! Je veux être un créateur ! Un grand créateur de robots ! Je veux faire plein de vrais et puissants robots..."

    Chapitre IX

    Sam aimerait refaire une tentative, mais il se dit:

    "C'est qu'il doit se faire tard, maintenant, je n'ai pas le temps de faire un nouvel essai. Mon absence risque d'être remarqué et ses humains sont capables de s'inquiéter pour moi, et de me rechercher. Ou pire! Ce Roby est si simplet qu'il est il est capable de faire remarquer mon absence, voire même dire à Maurice que je suis venu ici ... Rangeons et nettoyons, vite fait, ce laboratoire. Il ne faut en aucun cas que Maurice découvre que j'ai utilisé ses machines ... Si quelqu'un arrive, je dirais que je suis venu faire le nettoyage..."

    Chapitre IX

    Une fois, le nettoyage fait, c'est à dire une fois que Sam eut fait disparaitre les débris de sa création, il remonta comme si de rien n'était dans la maison. Le calme régnait, Luna et Maurice dormait, on pouvait entendre les ronflements de Maurice.

    Chapitre IX

    Seul Roby était encore actif, il vit Sam et alla lui demander:

    "Ah! Sam, tu voilà enfin. Tu étais passé où ? Tu n'es pas venu prendre ta leçons de cuisine ... Et Maurice voulait te rechercher ... J'ai dû lui mentir pour te protéger. Je lui ai dit que tu étais parti nettoyer la grosse flaque d'huile, que je vais devoir aller nettoyer, maintenant, dans le laboratoire.

    - Rassures toi, Roby, tu n'as pas menti à Maurice, car je suis effectivement aller nettoyer cette flaque d'huile ... Elle était très grasse ... Mais j'ai réussi, il n'y a plus de trace. Le sol est comme neuf ! Tu n'as donc pas à descendre pour le faire.

    - Merci, Sam, tu es un brave et bon robot ... Bon, du coup, la journée est terminée. On va pouvoir aller se recharger les batteries pour être en pleine forme demain. Allez, viens avec moi."

    Les deux robots s'installèrent dans la pièce qui était dédiée à leur rechargement, et se branchèrent sur les prises de courant électrique et se mirent en mode repos.

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique