• Chapitre XXVIII

     Alioc s'impatientait, il tournait en rond.

    Chapitre XXVIII

    Il  avait passé en revue, un à un, les invités qu'avaient réussi à faire venir son garde. La plupart semblait avoir l'esprit ailleurs qu'au mariage. Ça ne dérangeait pas Alioc, bien au contraire, du moment que rien ne puisse empêcher le mariage.

    Chapitre XXVIII

    Alioc était surpris de voir que son garde avait réussi à convaincre deux fées de venir. Même, s'il n'aimait pas ce peuple magique, le fait de savoir que deux d'entre elles pourraient témoigner, comme quoi, le mariage avait bien eu lieu légalement, lui serait d'un précieux recours vis à vis des fées rebelles. Elles seraient obligées de le reconnaitre comme empereur légitime. Finalement, ce garde mériterait une promotion, il le ferait bien passer caporal.

    Chapitre XXVIII

    Enfin, la mariée arriva

    Chapitre XXVIII

    Alioc se précipita vers cette dernière, d'un pas décidé. En fait, il était furieux après sa future femme, et voulait le lui faire savoir.

    Chapitre XXVIII

    "Qu'est-ce que c'est que ce comportement! Tu n'as pas honte ! Me faire attendre, moi, l'Empereur!" hurla-t-il à l'attention de  Wendyaliolya.

    Chapitre XXVIII

    Mais la jeune femme ne fut pas du tout impressionnée. Elle répliqua à Alioc sur le même ton:

    Chapitre XXVIII

    "Sachez monsieur, que vous n'êtes pas encore empereur ! Que la seule personne qui a le Pouvoir, ici, c'est moi ! Je suis votre impératrice ! Vous, vous n'êtes encore qu'un simple sujet ! A votre place, je m'excuserai, si vous voulez vraiment que j'honore la parole de mon grand-père ! Parole dont, je doute de plus en plus de la véracité ! je peux toujours dire non à ce mariage ! "

    Chapitre XXVIII

    - Mais,... Mais ..." Bégaya Alioc

    " Il n'y a pas de mais !" Hurla sèchement Wendyaliolya. "J'exige des excuses immédiates ! sans ça pas de mariage !" 

    Alioc fut contrait de s'avouer vaincu. Il ravala sa fierté et présenta, donc, ses excuses à la princesse, devant les invités.

    Chapitre XXVIII

    Pendant ce temps, Azurya gagna discrètement sa place parmi les invités.

    Chapitre XXVIII

    Elle fut surprise de voir des fées. Mais, c'était plutôt, l'homme au turban qui l'inquiétait. Il lui rappelait quelqu'un. Mais, elle n'arrivait pas à mettre un nom sur ce visage qui lui semblait si familier. Elle fut, à peine, installée à sa place que les futurs mariés marchaient déjà vers l’autel.

    Chapitre XXVIII

    Cette marche était étrangement silencieuse pour un mariage, personne ne parlait. Un badaud présent par hasard pourrait se demander, si il n'assistait pas à un enterrement, au lieu d'un mariage.

    Chapitre XXVIII

    Une fois devant l'autel, les futurs mariés se tournèrent vers les invités, étrangement silencieux.

    Alioc était rassuré,  avec de tels invités, il ne risquait pas que l'un d'eux s'oppose au mariage. Finalement, le garde méritait plutôt un grade de sergent.

    Chapitre XXVIII

    Une vieille dame installée au troisième rang, se leva. Elle prit la parole et dit:

    "Avant que la cérémonie ne commence, je tiens à dire à l'assemblée, ici, présente que je m'oppose à ce mariage et qu'il ne peut, en aucun cas avoir lieu !"

    Chapitre XXVIII

    Alioc eut une toux nerveuse, il ne s'attendait pas à ça.

    Chapitre XXVIII

    "Alors, comment ça, la vieille ! Selon vous, mon mariage ne peut pas avoir lieu ? Vous êtes une comique dans votre genre ! Allez vous rasseoir, et laissez la cérémonie avoir lieu !"

    Chapitre XXVIII

    La vielle dame n'apprécia pas les paroles d'Alioc:

    " Tu oses parler, ainsi, à ta mère ! tu oses appeler ta mère, la vieille !" cria-t-elle envers Alioc

    Chapitre XXVIII

    " Traitez sa mère de vieille, n'est peut-être pas répréhensible par la loi. " Ajouta la vielle dame en enlevant son chapeau. " Mais l'inceste l'est ! Et tu sais très bien que pour cela, tu ne peux pas épouser Wendyaliolya !"

    Chapitre XXVIII

    Alioc reconnut, alors, Wardyolinia sa mère, et baissa les yeux.  Wardyolinia continua : " Alioc, faut-il te rappeller que Wendyaliolya est ta nièce, la fille de ta sœur ! 

    Chapitre XXVIII

    A ce moment là, l'invitée assise du premier rang se leva et dit :" Je ne sais pas ce qui m'arrive ... Je me sens bizarre ... J'ai la peau qui me démen ..."

    Chapitre XXVIII

    La femme n'eut pas le temps de finir sa phrase, elle était devenue bleue

    Chapitre XXVIII

    Cet évènement ne perturba pas Wardyolinia. Des étoiles commençaient à entourer cette femme.
    Wardyolinia annonça à Alioc :

    "Maintenant, Alioc, prépare toi à avoir la surprise de ta vie !"

    Chapitre XXVIII

    " Tu sais, maman, je sais ce que tu étais avant ton mariage avec papa, alors tes tours de magie ne m'impressionnent plus ! Je sais que cette luminosité bleue n'est qu'un de tes tours de passe-passe.

    - Détrompe toi, Alioc, là je ne contrôle rien ..."

    La fille, devenue bleue, était entourée d'une luminosité bleue éblouissante. Elle avait, dans cette luminosité, certaines ressemblance avec Opalyia. Puis, soudainement, cette dernière cria : " Ça y est! ... Je me souviens de tout ! Oui, Alioc, je me souviens de tout, maintenant ! "

    La lumière bleue disparut brutalement.

    Chapitre XXVIII

    La femme ressemblait maintenant étrangement à Wendyaliolya, en un peu plus âgée. 

    Alioc ne put s'empêchait de s'exclamait: " Ouklrya ! ... C'est pas possible ! ... Tu es morte ... Les pirates t'ont jetée dans la baie aux requins blancs ! Personne ne se sort vivant de cette baie ...

    Chapitre XXVIII

     Ouklrya reprit: " Oui, je me souviens de ce nuit, où tes amis, les pirates, m'ont enchainée, bâillonnée, et attaché un boulet au pied, avant de me jeter dans la baie.  Je me souviens de cette descente dans l'eau glacée de la baie et des ces requins, aux dents acérées, tournant autour de moi. Et je me souviens aussi, d'Izyl et ses fées venir à ma rescousse dans la mer. Elles m'ont sauvé la vie.

    Chapitre XXVIII

     Voilà,  tu sais, maintenant, pourquoi je suis là devant toi, Alioc. Et non digérée dans des estomacs de requins !"

     

     


  • Commentaires

    6
    Jeudi 11 Août 2016 à 14:51

    Houla.... que de révélations et quel revirement de situation! Alioc devrait chercher un trou de souris afin de s'y terrer...lol.... Superbement illustré ce chapitre: Bravo!! yes

    5
    Dimanche 7 Août 2016 à 19:50

    Quel retournement ! Alioc devait pas s'y attendre, et ce pauvre garde ne sera jamais sergent x)

    4
    Dimanche 7 Août 2016 à 09:59

    ♥ superbe ♥ bravo j'applaudis ♥

    les images sont magiques tout comme ton histoire, et que dire  caporal est ce assez pour quelqu'un qui montre autant de zèle , je ne connais pas les grades de l'armée mais connaissant Alioc je suppose que non :)

    la vieille et son chapeau , happy ; comment ne pas reconnaître sa mère , il devrait consulter quand même ! non? c'est un signe de mégalomanie.

    et les fées elles sont si jolies qu'on les oublie.

    super dénouement pour la maman de Wendy Ouklrya surprise non pour les 2 ♥

    Chapeau l'ami conteur et je ne suis pas la vieille yes

    3
    Dimanche 7 Août 2016 à 07:47

    Magnifique! Quel travail! En plus du suspens de ce chapitre, j'ai bien ri "... mmmm caporal... plutôt sergent..." Felicitations, il est magique et je sens que le prochain, avec Alkor et peut etre Kristalia va etre incroyable!

    2
    Samedi 6 Août 2016 à 19:24

    Alors là chapeaux ils s'est bien fait avoir Alioc... hi hi hi. Mais Opalya est en fait la mère de la princesse toujours envie trop cool!!!  yoda vraiment superbe l'histoire et Evy qui a réussi a s’échapper grâce a la princesse!!!! cool 

    1
    vanille
    Samedi 6 Août 2016 à 19:22

    Ohhhhhhhhhhhhh excellent !!!! La mère de Wendy est vivante et l'a toujours été puisqu'elle était Opalyia ! Tu es extraordinaire Yo ! Alors Alkor serait t'il le père de Wendy ? Ouuuuuuuu punaise trop bien ! Enfin une bonne claque pour Alioc! Mais dis moi, il m'a semblait reconnaître Evy assise au fond avec Izil alors je pense que le garde n'a pas trahi Wendy  héhé ! Très beau chapitre mon ami !

    Mais j'ai hâte de voir la suite !

    Bises amicales,

    Nath♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :